Amour, travail, les échecs nous font grandir

Les échecs font grandir et se transformer

On doute, on renonce parfois, on en ressort blesser toujours. Pourtant, que ce soit au travail ou en amour, les échecs nous font grandir… lorsqu’on prend le temps d’en tirer les leçons !

On ne nous enseigne pas la valeur d’un échec. Une mauvaise note, une mauvaise performance et nous voilà catalogués. Alors qu’un échec est un enseignement fabuleux si on prend la peine de le regarder pour ce qu’il est: un moment de vie qui nous apporte de précieuses informations.

Sagesse et confiance

Aucun exploit sportif, aucune découverte scientifique, aucun succès ni réussite n’a pas été précédé par un ou des échecs. Hésitations, obstacles, revirements, parsèment les parcours de tous et un chacun. Voir l’échec pour une étape de vie est un premier pas vers la sagesse. Admettre un échec sans se laisser écraser par lui aide à développer son estime de soi. C’est aussi apprendre que l’échec ne nous définit pas en tant qu’individu.

Se poser les bonnes questions

Les échecs nous font grandir en ce sens qu’ils permettent de nous interroger sur ce qu’on souhaite réellement. Notre inconscient nous accompagne-t-il ou sabote-t-il? Et dans ce cas pourquoi? On peut avoir peur de réussir ou bien d’atteindre un but qui n’est pas le nôtre. S’arrêter pour se demander ce que l’on veut vraiment est important et éclairant. On peut ainsi changer de voie, de projet ou encore s’avouer nos réelles motivations.

Accepter un échec, c’est aussi accepter de faire face à sa réalité. Mener une introspection sans accuser quiconque ni trouver d’excuses devient un véritable tremplin pour atteindre ce qui nous tient vraiment à coeur.

Les échecs font grandir notre estime de soi

Shutterstock

Revoir ses compétences

Les échecs nous permettent de nous questionner sur ce que nous voulons vraiment et ainsi réévaluer nos compétences. On peut élargir son champ de compétences ou encore aller chercher de l’aide et des conseils ou encore revoir notre façon d’utiliser ces compétences.

Les échecs sont un brouillon

Revoir le chemin qui nous a menés à l’échec permet de réécrire son histoire et surtout la finalité. Un échec est un brouillon en ce sens qu’il a été un essai manqué. À nous de voir où on a échoué pour corriger le tir et vivre les situations en modifiant l’objectif final. On devient alors réaliste plutôt que trop pessimiste ou trop optimiste, ce qui nous donne les moyens d’être persévérants et de réussir.


Vous aimerez aussi


Les plus récents