Retour

10 explications aux miracles de la bible

La Bible est sans conteste l'un des livres les plus connus et les plus controversés. De nombreux événements relevant du miracle y sont décrits et si l’on connaît le plus souvent leurs interprétations religieuses, d’autres - géologues, archéologues et historiens - voient ces histoires sous un autre jour. Voici 10 explications ou interprétations scientifiques à des phénomènes mentionnés dans la Bible.

La Lune de sang

Lune de sang

Source photo : Wikipédia

Dans la Genèse, une Lune couleur sang est un signe annonciateur de la venue de Dieu. Qu’on croie ou non à ce signe divin, les ''Lunes de sang'' existent bel et bien. Ce phénomène astral se produit lorsque la Terre, la Lune et le Soleil sont alignés, la Lune étant ainsi à son plus près de la Terre. Les rayons de la Lune, filtrés par l’atmosphère de notre planète, la font apparaître sous cette teinte rougeâtre, d'où son surnom de Lune de sang. Un phénomène qui pourra d’ailleurs être observé dans la nuit du 27 septembre

L’étoile de Bethléem

Une nova

Source photo : Nasa.org

L’étoile de Bethléem serait apparue dans les cieux il y a plus de 2000 ans pour annoncer la naissance du Christ. Pour plusieurs astronomes, il existerait en fait plusieurs explications possibles à l'apparition de cette ''nouvelle'' et mystérieuse étoile. L’objet aperçu pourrait notamment avoir été une comète. Il faut également savoir que durant des millénaires, l’homme interprétait l'apparition d'une comète comme l’annonce d’un événement important. Il aurait également pu s’agir d’une nova, une étoile devenant soudainement extrêmement brillante, donnant ainsi l’illusion d’une nouvelle étoile apparaissant, puis disparaissant dans le firmament.

Moïse écartant les eaux de la Mer Rouge

La traversée de la Mer Rouge de Nicolas Poussin

Crédit peinture : Nicolas Poussin

Un des événements ''miraculeux'' les plus connus de la Bible est sans doute la séparation des eaux par Moïse lors de la fuite des israélites. Une énorme masse d’eau peut-elle effectivement être séparée d’un point de vue physique? Il semblerait que oui. Des vents puissants, frappant la surface de l’eau dans le bon angle en continu, peuvent en effet parvenir à abaisser les eaux dans un lit peu profond, jusqu’à un niveau inexistant ou presque. Des chercheurs de l'Université du Colorado estiment d’ailleurs que l’événement s'est produit dans le delta du Nil, et non à la Mer Rouge, sur une lagune peu profonde, après une nuit entière de vent fort continu.

Le meurtre d’Abel

Peinture de Titien représentant Caïn et Abel

Peinture : Titien

Pour certains érudits, l’histoire d’Abel et de Caïn dépasse largement le triste récit d’un fratricide. Elle pourrait en fait symboliser la cohabitation des Homo sapiens et néandertaliens. Comme il n’y a pas d’explication définitive sur l’extinction de l’homme de Neandertal, certains historiens croient en l’hypothèse d’un génocide aux mains des Homo sapiens. Si cette version des événements est véridique, il est peut-être alors possible que le conte biblique soit en fait une simplification de cette partie de notre histoire énigmatique.

David et Goliath

Peinture de David et Goliath par Caravage

Peinture : Caravage

Selon l’auteur et journaliste Malcolm Gladwell, Goliath n’aurait peut-être pas été un adversaire aussi terrifiant que l’on pourrait imaginer. En se basant sur certains passages du récit biblique, Gladwell estime plutôt que le géant aurait souffert d’acromégalie, un trouble hormonal déformant le visage et pouvant augmenter la taille de certaines parties du corps. Goliath aurait donc, à la lumière de cette interprétation, été un adversaire fort mal en point, ce qui expliquerait la facilité avec laquelle David aurait vaincu le géant avec une simple fronde.

L'effondrement des murs de Jéricho

Illustration de l'effondrement des murs de la ville de Jéricho

Crédit photo: wikipédia

Il est écrit dans le livre de Josué que le son des trompettes et la volonté divine firent tomber les murs de la ville de Jéricho. Il n’est peut-être pas si étonnant d’apprendre que cette ancienne cité était en fait située dans une zone sismique notoire. La responsabilité de la chute des murs reviendrait ainsi, selon cette information, à un tremblement de terre plutôt qu’aux sons de dites trompettes. 

Jésus marchant sur l’eau

Jésus marchant sur l'eau

Source image : jesusroundtable.com

Si vous pensez qu’un homme marchant sur l’eau ne peut être expliqué, détrompez-vous. Les recherches de l’océanographe Doron Nof semblent démontrer que des conditions climatiques particulières auraient permis à Jésus de marcher sur... de la glace. Les températures plus froides de l’époque, jumelées à la présence d’eau douce et salée, auraient entraîné la formation de plaques de glace sous la surface difficiles à percevoir par les disciples du Christ sur le rivage.

Le déluge

Le déluge peint par Simon de Myle

Crédit image : Simon de Myle

Il est certes impossible d’expliquer scientifiquement comment Noah et sa famille auraient pu rassembler, à cette époque, deux spécimens de chaque espèce animale en si peu de temps et sur une même embarcation. Par contre, plusieurs chercheurs estiment que le déluge du récit biblique fut probablement inspiré de faits réels. Sous d’intenses précipitations, le Tigre et l'Euphrate, deux rivières de Mésopotamie, auraient facilement pu déborder et se rejoindre, créant ainsi une vaste zone inondée, pouvant laisser croire à ceux pris dans cette catastrophe, que la Terre entière était submergée. 

Le buisson ardent

Peinture de la scène du buisson ardent de la Bible

Source image : Wikipédia

Il est écrit que c’est sous la forme d’un buisson enflammé, mais qui ne s’est pas consumé, que Dieu s’adressa à Moïse pour lui confier la mission de libérer son peuple. D’après le physicien Colin Humphreys de l’université de Cambridge, le buisson se serait trouvé à proximité d’une fissure volcanique et l’intense chaleur aurait causé son embrasement. Mais comment expliquer que l’arbuste ne se soit pas consumé? Le physicien présume que le buisson aurait été un acacia, une espèce indigène qui a la particularité de brûler très lentement.  

La voix de Dieu

Moïse dans le film les Dix commandements

Source image : Film les Dix Commandements

Ceux qui entendaient la voix de Dieu, comme Moïse, aurait été sous l'effet de certaines substances hallucinogènes d’après Benny Shanon, professeur de psychologie à l'Hebrew University. Shanon a même été jusqu’à dire que les Dix Commandements seraient nés d’une hallucination collective, tout comme le son de trompette provenant du mont Sinaï dans le livre de l'Exode. 

Dans la même lignée, découvrez l’Évangile de la femme de Jésus, un fragment de papyrus controversé faisant allusion au fait que Jésus aurait été marié.

Plus d'articles

Commentaires

Quel type de contenu consultez-vous le plus fréquemment?

Rabais de la semaine