Retour

10 désordres psychologiques fascinants

Neuroimagerie du cerveau humain

Les troubles de santé mentale ne sont pas rares - près d'une personne sur cinq souffrira d'une maladie mentale au cours de sa vie - pourtant, plusieurs restent méconnus ou encore difficiles à classifier. Voici 10 désordres psychologiques, dont certains répandus et d’autres rares, qui n’ont pas fini de nous surprendre.

1. Le syndrome d’Alice au pays des merveilles

Illustration d'Alice au pays des merveilles issue du livre de Lewis Carroll

Crédit photo: John Tenniel

Le syndrome d’Alice au pays des merveilles, nommé après le roman de Lewis Carroll, est un trouble neurologique qui altère la perception de l’espace, du temps et de soi-même.Également appelé syndrome de Todd, en référence au psychiatre britannique John Todd,celui-ci supposa que Lewis Carroll fut victime de ce trouble et en fut inspiré pour son roman.

2. Le syndrome de Dorian Gray

Portrait de Dorian Gray peint par Henrique Medina

Crédit photo: Henrique Medina

Dans le roman The Picture of Dorian Gray, Oscar Wilde dépeint, à travers un dandy du nom de Dorian Gray - un être superficiel, égocentrique, hypocrite et manipulateur - les dérives modernes du narcissisme. Le syndrome de Dorian Gray est caractérisé par un orgueil extrême et une obsession pour la beauté et la jeunesse, mais peut aussi se traduire avec une combinaison de différents signe s: dysmorphophobie, amour de soi excessif, immaturité... Un problème qui selon les experts, peut également être celui d’une société ou d’une génération au complet.

3. Le syndrome de Peter Pan 

Michael Jackson, tournée Human Nature

Crédit photo: wikia

Le syndrome de Peter Pan ou complexe de Peter Pan, désigne l'angoisse liée à l'idée de devenir adulte et le désir de rester enfant. Si l’expression peut être employée pour caractériser un adulte immature, elle désigne réellement des gens qui se complaisent ou s'enferment dans un univers enfantin.

Popularisé par le psychanalyste Dan Kiley, le syndrome se prête donc à un adulte qui se comporte comme un enfant. Un état qui peut être bien vécu, mais peut aussi mener à la dépression ou entraîner de sérieux problèmes au niveau relationnel. Michael Jackson demeure un exemple connu.

4. Le syndrome de Münchhausen

La couverture du livre The Surprising Adventures Of Baron Munchausen

Crédit photo: The Surprising Adventures Of Baron Munchausen

Le syndrome de Münchhausen est une pathologie caractérisée par un besoin de simuler une maladie dans le but d'attirer l'attention ou la compassion. Si la plupart sont familiers avec les troubles factices - un trouble mental désignant le besoin morbide de simuler une maladie en s'imposant des signes ou des symptômes -, le diagnostic de « syndrome de Münchhausen » est réservé aux cas sévères.

Les sujets qui en sont atteints peuvent en effet provoquer des convulsions, des saignements (en prenant des anticoagulants), des vomissements et d'autres symptômes graves,volontairement. Aussi, le syndrome de Münchhausen par procuration, peut mener un individu à en blesser un autre volontairement, notamment un enfant, toujours dans le but d'obtenir de l'attention...

5. L'apotemnophilie

Schéma médical d'une amputation mineure

Crédit photo: medical-dictionary.thefreedictionary.com

Plus étonnant encore, l'apotemnophilie, un trouble neurologique qui pousse ceux qui en souffrent à vouloir se faire amputer un ou plusieurs membres, sans raison médicale. Les sujets peuvent même s'infliger des blessures graves ou réclamer qu’un chirurgien les opère. Ce trouble identitaire relatif à l'intégrité corporelle serait provoqué par de graves lésions au niveau du lobe pariétal. Si ce trouble peut sembler tout droit inspiré d’un livre de Stephen King, il est bien réel et les apotemnophiles sont souvent exposés à une très forte dépression entraînée par l'isolement et la confusion.

6. Le syndrome d’Othello

Peinture représentant Othello par Christian Köhler

Crédit photo: Christian Köhler

Si les drames humains de Shakespeare sont aussi touchants, c’est sans doute puisqu’ils mettent en scène des personnages incarnant des maux humains universels. L'un de ces célèbres protagonistes, Othello, a d'ailleurs marqué les esprits et inspiré un concept psychiatrique : le syndrome d'Othello. Aussi appelé délire de jalousie ou jalousie pathologique, les personnes qui en souffrent, le plus souvent des hommes, sont habités par une conviction profonde quoique non-fondée, d'être trompés. Recherchant constamment des "preuves" justifiant cette inquiétude obsédante, le sujet harcèle, et peut même aller jusqu’à tuer, son partenaire ou le présumé rival, tout comme dans la pièce de Shakespeare.

7. Le syndrome de Stendhal

Image du film le syndrome de Stendhal

Crédit photo: The Stendhal Syndrome (film)

Si vous voyez un voyageur délirer devant un tableau ou un touriste se prendre pour le messie, il y a de bonnes chances qu’il soit victime du syndrome de Stendhal ou "syndrome de Florence". Celui-ci se traduit à travers un sentiment de confusion, des crises de panique ou d’hystérie, voire même des hallucinations suite à une “surexposition” à… des oeuvres d’art. Assez rare, il ferait partie des syndromes du voyageur, un trouble psychique que peuvent expérimenter certains touristes ou expatriés. 

8. Le syndrome de l'accent étranger

Leanne Rowe, victime du syndrome de l'accent étranger

Crédit photo: 24heures.ch

Un choc au cerveau peut parfois entraîner certains effets non-désirables, parmi ceux-ci, le syndrome de l’accent étranger, un désordre rare et plutôt surprenant. Ce trouble du langage vient en effet altérer l’accent de la victime. Autrement dit, un australien peut se réveiller soudainement avec un accent français, comme ce fut le cas de Leanne Rowe. 50 cas auraient été rapportés dans le monde entre 1941 à 2006. 

9. Le syndrome de Cotard

Illustration du syndrome de Cotard

Crédit photo: jennaivy.hubpages.com

Aussi étrange que rare, le syndrome de Cotard est un syndrome délirant observé chez des personnes gravement dépressives. Il est également appelé "syndrome du cadavre ambulant". Le malade est en fait persuadé d’être mort ou de ne pas exister. Le syndrome peut également survenir chez certains schizophrènes, mais le plus souvent, le patient consultera rarement un professionnel puisqu' il se croit déjà mort… Ce trouble serait lié à un dysfonctionnement dans deux aires du cerveau; une partie impliquée dans la reconnaissance faciale et une autre reliée aux émotions. Certains iraient même jusqu’à se laisser mourir.

10.Le syndrome de la main étrangère

Image du film Dr. Strangelove

Crédit photo: Dr. Strangelove

Tout comme son nom l’indique, ce syndrôme amène le patient à ne pas reconnaître une de ses mains. Autrement dit, la main, qui agit de manière indépendante, fait ce qui lui chante. Ce trouble également connu sous le nom du syndrome du Docteur Folamour, peut être causé par un accident vasculaire ou des lésions au cerveau. Si le syndrome peut paraître grotesque, il n’a rien de drôle pour ceux qui en souffrent, comme Karen Byrne, une Américaine dont une main et une jambe sont devenues incontrôlables après une intervention chirurgicale. 

Si les recherches sur le cerveau vous intéressent, lisez pourquoi votre cerveau est plus gros le matin.

Commentaires