Retour

21 clitoris retrouvés dans son congélateur

Peter Frederiksen, Danois, père de famille, marchand d'armes, exciseur et collectionneur de clitoris.

La police sud-africaine a arrêté un citoyen danois après avoir découvert 21 parties génitales féminines dans le congélateur de la maison familiale.

Jeudi dernier, Peter Frederiksen, un marchand d’armes danois de 63 ans qui a boutique sur rue en Afrique du Sud depuis neuf ans, a été arrêté à la suite d’informations l’accusant de pratiquer l'excision et de photographier ses mutilations.

On a aussi trouvé des outils chirurgicaux, des anesthésiants et d’innombrables photos dans la maison où il pratiquait ses interventions et où il vivait avec sa femme et leurs deux enfants.

Sa femme, originaire du Lesotho, un petit royaume montagneux situé au coeur de l’Afrique du Sud, a témoigné avoir été droguée par son mari qui lui a coupé les parties génitales alors qu’elle était incapable de se défendre.

Un marchand d'armes en fuite

En 2006, Peter Frederiksen a fui le Danemark pour éviter un procès pour possession illégale d’armes et est venu s'installer à Bloemfontein, l'une des trois capitales d'Afrique du Sud pour y ouvrir, ô ironie, un magasin d’armes à feu. 

* Peter Frederiksen, marchand d'armes, exciseur et collectionneur de clitoris. (Photo : Jørn Stjerneklar)

Selon les médias danois, l'homme aurait récemment et ouvertement déclaré dans une entrevue  avoir circoncis des femmes, dont sa femme et ses amies.

Dans cette même entrevue, Frederiksen explique avoir demandé à un médecin de lui montrer comment faire une excision, mais pas à n’importe lequel médecin. Il a choisi un controversé chirurgien danois aussi connu sous le nom de « docteur-pénis ».

Le docteur Jørn Ege Siana, qui se spécialise dans les gonflements mammaires et péniens en tous genres, on l'aura compris, a fait scandale dans son pays où il est interdit de pratique et exerce maintenant en Suède.  

Jørn Ege Siana, le chirurgien danois surnommé le docteur-pénis. (Photo: Nils Meilvang/bt,dk)

Le marchand d’armes a rencontré le chirurgien plastique lors d’un diner et lui aurait demandé de lui montrer comment faire une excision sous prétexte qu’il connaissait, a-t-il dit, une fille à Copenhague qui aimerait subir une intervention cosmétique, mais qui voulait que ce soit lui, Frederiksen, qui le fasse.

On peut se demander quelle femme supplierait un homme d’apprendre à l’exciser, mais le fait qu’un marchand d’armes exprime le souhait d’apprendre à mutiler des femmes n’a pas semblé étonner le bon docteur-pénis qui a bien voulu montrer à notre homme comment le faire.

Un collectionneur et son butin

Selon la police sud-africaine, la première victime de l’exciseur danois remonte à 2010.

On le sait parce que Frederiksen a fait la liste de chacune de ses victimes en prenant soin de préciser la date de chaque mutilation.

Les experts médicolégistes ont déterminé que les organes sexuels trouvés dans le congélateur de Frederiksen ont été coupés alors que les femmes étaient vivantes.

Les policiers sont à la recherche de ces femmes.

Des hommes qui prennent plaisir à mutiler des femmes, ce n'est pas nouveau, même si c'est chaque fois aussi horrible, mais qui prennent la peine de conserver ce qu’ils ont coupé dans un congélateur, comme autant de trophées, de prises comptabilisées?

Que croyez-vous que cet homme voulait faire de son butin, sinon le comparer aux butins d’autres collectionneurs de ce genre?

Ça coûte cher sur le marché des trophées sexuels, un clitoris de femme, vous croyez? Plus ou moins que son pendant masculin? 

(Source)

 

Commentaires

Quel type de contenu consultez-vous le plus fréquemment?

Rabais de la semaine