Retour

Les 21 premiers jours de vie d’une abeille, en une minute

Un photographe a filmé les 21 premières journées de vie de bébés abeilles et en fait une captivante vidéo de 60 secondes qui nous rappelle que la vie tient réellement du miracle.

Pour réaliser cette vidéo, une commande du National Geographic, le photographe Anand Varma s’est mis à élever des abeilles dans sa cour il y a un an, devant une caméra.

 

Touchant, n'est-ce pas? Mais avez-vous remarqué les petites bestioles qui se faufilent sous les bébés abeilles?

Ce sont des mites parasitaires, une espèce venue d’Asie et l’une des plus grandes menaces pour la survie des abeilles.

La survie des abeilles en péril

On le sait, ça ne va pas fort dans le monde des abeilles dont la population diminue sans cesse dans le monde entier depuis 30 ans.

Pesticides, maladies, disparition de leurs habitats, autant de causes qui déciment lentement, mais sûrement ces joueurs essentiels de nos écosystèmes. Mais l’une des pires menaces est cette mite, que l'on voit en gros plan dans l'image ci-dessous, avec, à droite, le photographe Anand Varma lors d'une conférence TED sur son projet (la vidéo de cette conférence se trouve en bas de ce texte).

Cette mite s’introduit dans la ruche, se glisse sous les bébés abeilles et leur suce le sang, ce qui finit par détruire la ruche en affaiblissant les systèmes immunitaires des abeilles qui deviennent plus vulnérables au stress et aux maladies.

Les apiculteurs ont tenté de se débarrasser de ces parasites avec l’aide de pesticides, mais, on le sait, ces derniers amènent toujours à la longue leur propre lot de problèmes.

Des superabeilles en vue

À la recherche de solutions alternatives, les scientifiques se sont aperçus que certaines abeilles réussissaient à résister aux mites. À partir de ces abeilles, ils ont créé de nouvelles générations de superabeilles résistantes, pour s’apercevoir par la suite qu’en acquérant ce trait particulier, ces abeilles en perdaient d’autres, soit leur délicatesse et leur capacité à stocker le miel, ce qui, on l’admettra, n’est pas de bon aloi pour une abeille. 

Bref, il y a encore du chemin à faire pour trouver la solution à la survie des abeilles. C’est ce que souligne Anand Varma dans cette vidéo (en anglais) où il explique la naissance et le pourquoi de son projet.

 

Commentaires