Retour

8 des plus grandes catastrophes maritimes

Illustration de la tragédie du Titanic.

Les mers et les océans ont été le théâtre d’innombrables mésaventures au fil de l’histoire. Même en excluant les conflits navals des grandes guerres, les 100 dernières années ont connu leur lot de catastrophes. Voici 8 des plus grandes tragédies maritimes du 20ième siècle jusqu’à ce jour.

Le RMS Titanic

Le Titanic sombra au large de Terre-Neuve dès sa première traversée de l’Atlantique suite à une collision avec un iceberg.

Le célèbre navire devint, le 14 avril 1912, le tombeau de plus de 1500 âmes. Déclaré insubmersible par la presse de l’époque, le Titanic sombra au large de Terre-Neuve dès sa première traversée de l’Atlantique suite à une collision avec un iceberg.

(Crédit photo : wikipédia)

L’Exxon Valdez

L’Exxon Valdez, pétrolier qui s'échoua en 1989.

Bien que l’échouement de ce pétrolier en 1989 ne causa pas la perte de vies humaines, les 40 000 tonnes de pétrole brut déversées durant l’incident créèrent une marée noire sur approximativement 7000 km2. Cette catastrophe environnementale au large de l’Alaska éveilla l’Amérique aux dangers du transport pétrolier. On estime que des centaines de milliers d’animaux succombèrent à cette marée noire.

(Crédit photo : Office of Response and Restoration)

Le Joola

Joola ou le « Titanic sénégalais » qui fit naufrage au large de la Gambie le 26 septembre 2002.

Parfois appelé le « Titanic sénégalais », le Joola fit naufrage au large de la Gambie le 26 septembre 2002. Cette tragédie coûta la vie à près de 2000 hommes, femmes et enfants. Il est encore plus déplorable d’apprendre que ce navire avait une capacité maximale recommandée de seulement 500 personnes.

(Crédit photo : commons.wikimedia.org)

L’Al-Salam Boccaccio 98

L’Al-Salam Boccaccio 98, ferry égyptien

Le 2 février 2006, un incendie se déclare dans la salle des machines du ferry égyptien, non loin de la côte Ouest de l’Arabie saoudite. Ignorant les appels à faire demi-tour de la part des passagers, le commandant du navire décide plutôt de continuer son périple dans la mer Rouge. Le 3 février, aux petites heures du matin, le ferry fait naufrage, causant la mort de plus de 1000 personnes. Seulement un peu plus de 300 des passagers furent rescapés.

(Crédit photo : commons.wikimedia.org)

L’Estonia

L’Estonia, le ferry reliant la ville de Tallinn, en Estonie, à Stockholm.

Ce ferry reliant la ville de Tallinn, en Estonie, à Stockholm, sombra dans les eaux de la mer Baltique le 28 septembre 1994. Plus de 800 passagers et membres d’équipage perdirent la vie lors de cet accident. Il semble que les vagues et les grands vents auraient endommagé une section du bateau, laissant entrer l’eau, jusqu’à faire couler le navire.  

(Crédit photo :  Staszewski,  wikipedia)

Le Mont-Blanc

Le Mont-Blanc, le fameux navire qui entra en collision avec l’Imo.

C’est le 6 décembre 1917 que ce fameux navire entra en collision avec l’Imo, un autre bateau situé au même moment dans le port d’Halifax. Transportant une cargaison de munitions, le Mont-Blanc explosa quelques minutes plus tard, rasant une partie d’Halifax et tuant 2000 personnes en un instant. Il est dit que l’explosion fut si intense qu’elle provoqua un tsunami d’une dizaine de mètres de hauteur.

(Crédit photo : domaine public)

Le Doña Paz

Le Doña Paz, un des accidents maritimes le plus meurtrier de l’histoire.

La tragédie du Le Doña Paz pourrait bien être l’accident maritime le plus meurtrier de l’histoire. Le 20 décembre 1987, le ferry philippin entre en collision avec un pétrolier, le Vector. Sous l’impact, le Vector prit feu, propageant aussi ses flammes sur le Doña Paz. Captifs sur un bateau dans une mer de pétrole enflammée, plus de 4 000 personnes périrent par le feu ou noyées.

(Crédit photo : wikipédia)

L’Atlantic Empress et l’Aegean Captain

Les deux superpétroliers grecques, l’Atlantic Empress et l’Aegean Captain, qui entrèrent en collision en 1979.

En juillet 1979, lors d’une tempête dans la mer des Caraïbes, deux superpétroliers grecques, l’Atlantic Empress et l’Aegean Captain, entrèrent en collision, entraînant un des plus grands déversements de toute l’histoire. Près de 287 000 tonnes de pétrole furent déchargées dans l’océan.

(Crédit photo : Hein Hinrichs)

Si l’histoire maritime vous fascine, ne manquez pas de découvrir ces bateaux fantômes et les mystères qui les entourent.

 

Commentaires