Retour

8 explications à l’expérience de mort imminente

Les expériences de mort imminente (EMI) et les fameux témoignages qui en découlent nous intriguent tous, y compris la communauté scientifique qui tente d’expliquer ce phénomène. Il existe en fait plusieurs explications et théories derrière cette bouleversante expérience. Voici 8 explications possible au phénomène de mort imminente.

 

Des dommages au cerveau

jonction cerveau

Parmi les éléments les plus communs en termes d'expériences de mort imminente est le sentiment de quitter son corps. Ceux qui l’ont expérimenté disent avoir eu l’impression de "flotter au-dessus d’eux-mêmes", se voyant à l'extérieur de leur corps. Une des études à ce sujet avance que cela pourrait être dû à des dommages dans la jonction temporo-pariétale du cerveau, responsable de l'assemblage des données recueillies par les sens pour former la perception du corps d'un individu. Des études ont été en mesure de reproduire ce phénomène de “sortie du corps” en stimulant électriquement la jonction temporo-pariétale du cerveau.

 

Le manque d’oxygène

Le manque d'oxygène au cerveau peut procurer une explication possible aux hallucinations encourues au cours d’une telle expérience. Il est en effet bien connu que la privation d'oxygène entraîne des hallucinations, ainsi qu’un sentiment d'euphorie. Selon certaines recherches, les personnes ayant fait l’expérience proche de la mort pendant un arrêt cardiaque présentaient des niveaux inférieurs en oxygène. Certains chercheurs voient ainsi une corrélation entre la privation d'oxygène et les différentes visions rapportées.

 

Un taux élevé de dioxyde de carbone

tunnel

Un excès de dioxyde de carbone pourrait expliquer la fameuse apparition du tunnel et de la lumière blanche. Une étude menée sur des patients qui ont survécu à des crises cardiaques a révélé une corrélation potentielle entre l'expérience de mort imminente et le niveau de dioxyde de carbone présent dans le sang. Les patients avec un plus haut taux de CO2 étaient en effet plus enclins à voir des tunnels lumineux et à avoir la sensation de flotter au-dessus de leur corps...

 

Conscience sous anesthésie

anesthesie

Rare mais non impossible, il peut aussi arriver de confondre l’expérience de mort imminente avec un réveil ou un état de conscience sous anesthésie. Il s’agirait alors d’une “fausse” expérience de mort imminente puisque les visions et souvenirs sont fondés sur une perception confuse ou relativement claire, d’événements bien réels.

 

Les endorphines et autres substances chimiques

hallucinations

Une autre étude avance que l’endorphine libérée lorsque le cerveau vit un stress estrême expliquent pourquoi les personnes vivant une telle expérience, ne sentent ni peur, ni anxiété. Récemment, une expérience indiquait également qu’une douzaine de composés neurochimiques sont envoyés du cerveau vers le cœur lors d’un arrêt cardiaque, dont la dopamine, responsable de la sensation de plaisir et la noradrénaline et qui joue un rôle notamment dans l'excitation, l’attention, le réveil et la vigilance.

 

Crise d’épilepsie temporale

Une crise du lobe temporal est rare, mais lorsqu’elle se produit, elle peut être à la source d’hallucinations, de perturbations au niveau du système nerveux et de la mémoire, entraînant ainsi un état de conscience altéré ou de rêve suscitant une “perte de contact’’ avec la réalité. Elle est également associée aux visions divines dont plusieurs témoignent au cours d'une expérience de mort imminente.

 

L’activité du cerveau augmente

activité cerveau

Selon une récente étude, la perception extrasensorielle souvent ressentie dans une expérience de mort imminente, pourrait quant à elle venir d’une hausse importante de l'activité cérébrale au moment de la mort. Dans le cadre de cette recherche, des chercheurs ont implanté des électrodes dans le cerveau de rats afin d'observer leur activité cérébrale lors d'un arrêt cardiaque. Ils ont observé une activité consciente supérieure à la normale dans les 30 premières secondes suivant la crise.

 

Quand le réel et l'illusion convergent

neurones

On entend assez fréquemment ceux ayant vécu une expérience de mort imminente ou de sortie du corps, mentionner que tout leur semblait très réel et qu’il ne pouvait pas s’agir d’une simple hallucination ou d'un rêve. Les scientifiques expliquent que les régions multisensorielles du cerveau perturbées, les hallucinations se déploient de la même façon que des perceptions réelles, nous dupant ainsi à savoir ce qui est réel ou ce qui ne l'est pas...

 

Plus d'articles

Commentaires