Retour

Un bar où on respire l'alcool

Deux artistes culinaires britanniques ont ouvert un bar à vapeur d’alcool où les clients plongent dans un épais nuage d’alcool plutôt que dans leurs verres.

Les concepteurs Sam Bompas et Harry Parr ont beaucoup d’imagination. Ils ont déjà créé des structures architecturales en gélatine, escaladé un mur en chocolat et construit un château de seins gélatineux. Voilà qu’ils inventent le bar à vapeur d’alcool.

Ouvert depuis la fin juillet 2015 sur le site d’un ancien monastère près de la plus ancienne cathédrale du Royaume-Uni, le bar Alcoholic Architecture (architecture alcoolique) est plein tous les soirs. 

En respect pour le passé du lieu, la liste des cocktails offerts ne comprend que des alcools et des bières créés par des moines, comme la Chartreuse, la Bénédictine ou la bière trappiste.

Pour un peu moins de 30 $, les clients passent une heure, pas plus, à déguster des cocktails au bar ou à pénétrer dans le « nuage », une petite pièce à l’air saturé de vapeur de gin et de tonique.

Moins d'alcool, moins de calories : autant d'effet

L’humidité y est si dense qu’on ne perçoit que les silhouettes des autres clients. L’idée est de faire pénétrer l’alcool dans le sang en passant directement par tous les orifices non protégés de la peau. Passer 40 minutes dans cette pièce serait l’équivalent, selon ses auteurs, de boire un grand verre d’alcool fort, ce qui signifie que les clients ont le même effet, mais avec 40 % de moins d’alcool par volume et moins de calories.

« Une expérience de cocktails à intensité maximale »

Avant d’ouvrir leur bar, Bompas et Parr ont consulté des chimistes et des docteurs pour définir quelle était la quantité d’alcool sécuritaire pour une telle expérience et pendant combien de temps on pouvait y être exposés. 

Les deux compères n’ont pas voulu créer un endroit où la faune nocturne viendrait passer la nuit et se saouler, mais une expérience unique à vivre en début de soirée. C'est d'ailleurs pourquoi la présence de chaque client est limitée à une heure. Le slogan du bar est clair :

Breathe responsibly (respirez de façon responsable).

Le bar restera ouvert jusqu’au début 2016. D’ici là, mieux vaut réserver si on veut l’essayer, les places disparaissent vite, dit-on.

Personnellement, je déteste le gin, mais je ne dirais pas non à une expérience à odeur de tequila ou de whisky. 

 

(source)

 

Commentaires

Quel type de contenu consultez-vous le plus fréquemment?

Rabais de la semaine