Retour

Ces choses étranges qu'on mangeait dans le temps

La gastronomie n’a cessé d’évoluer au fils des siècles, sans doute pour le mieux, si l’on se fie à ces plats et aliments qui étaient autrefois consommés. Voici 10 aliments et plats appréciés à différentes époques, qui pourraient vous surprendre...

Le cockentrice, un Frankenstein dans votre assiette

Le cockentrice, un étrange plat d'autrefoisSource photo : foods of the world

Cet étrange plat moyenâgeux résulte de la fusion du haut d’un cochon et du bas d’une dinde ou d'un chapon (coq castré). Certains pensent que le cockentrice aurait vu le jour en Angleterre, sous la dynastie des Tudor.

Le rôti ''sans pareil''

Le rôti sans pareil, ou la poupée russe du rôtiSource photo : reddit.com

Digne de son nom, le rôti sans pareil est un rôti composé de 17 oiseaux farcis les uns dans les autres. Comprenant une outarde, une dinde, une oie, des faisans, un poulet, des canards, une pintade et bien d’autres espèces, ce plat français du 19e siècle est en quelque sorte l’équivalent d’une poupée russe gastronomique.

Du muscardin farci, ou un petit écureuil pour dîner?

Muscardin, un petit rongeur que nos ancêtres mangeaient à une autre époqueSource photo : Björn Schulz, wikipedia

Dans la Rome antique, la chaire de ce petit rongeur était grandement appréciée. Une recette du 6e siècle proposait même de le farcir avec du porc.

Le garum, la sauce préférée des Romains

Le garum, un condiment populaire à l'époque de la Rome antique.Source photo : commons.wikimedia.org

Le garum était un peu la sauce ''passe-partout'' de l’époque romaine. Composé de sang, d’œufs et de viscères de poissons fermentés dans du sel, ce condiment était utilisé comme sauce avec à peu près tout et venait même en différentes ''saveurs''. Il est probable que son goût se rapproche du nuoc-mâm, une sauce d’accompagnement vietnamienne.

Le sandwich... au pain grillé

Un sandwich au pain, un met autrefois populaire en AngleterreSource photo : commons.wikimedia.org

Croyez-le ou non, le sandwich au pain grillé, a déjà connu son heure de gloire. Vous avez bien compris, il s'agissait de mettre du pain grillé entre deux tranches de pain… Abordable et extrêmement simple à exécuter, le toast sandwich était populaire en Angleterre au 19e siècle.

De la gelée de vessie de poisson pour dessert

La gelée de vessie de poisson était notamment utilisée dans les desserts à l'époque victorienne.Source photo : Dennis Jarvis, flickr

Durant l’ère victorienne, on utilisait des vessies d’esturgeons pour produire de la gelée, notamment utilisée dans les desserts. Si cela vous surprend, sachez que la fameuse compagnie irlandaise Guinness utilise toujours cet organe de poisson pour produire sa célèbre bière.

Des œufs d’iguane, une alternative aux oeufs de poules

Iguanes dans le boisSource photo : Christian Mehlführer, wikipédia

Au temps de la découverte de l'Amérique, les Européens ont observé que le peuple maya consommait des œufs d’iguanes noirs. Ainsi, telle une poule, le reptile en captivité procurait à son propriétaire un approvisionnement régulier en protéines.

L’ambre gris ou la bile de cachalots 

Homme qui ramasse de l'ambre grisSource photo : www.lankanfushi.com

Retrouvée sur le rivage ou flottant sur les eaux des mers, cette étrange substance était consommée par différents peuples à travers diverses époques,  dans des breuvages, des desserts ou comme aphrodisiaque. Les consommateurs devaient peut-être ignorer que l’ambre gris provient de l’estomac des cachalots, libéré par vomissement ou défécation...

Vous seriez étonnés de voir tout ce qu'on peut faire avec du vomi de baleine...

Un verre de sang chaud?

cadavre de porc suspendu dans une boucherieSource photo : commons.wikimedia.org

Pendant une partie du 19e siècle, on pouvait se procurer du sang dans les boucheries d’Angleterre. Non pas pour faire du boudin, mais pour consommation immédiate. Tentant de se guérir de la tuberculose notamment, certains citadins consommaient du sang animal, en espérant que celui-ci renforce leur organisme.

Le so, pour les nobles seulement

Le so, un produit laitier japonais autrefois réservé aux noblesSource photo : wikipédia

Ce produit laitier japonais, que l'on retrouvait entre le 8e et le 10e siècle, provenait de l’accumulation de peaux de lait solidifiées. Son goût et sa texture pourraient rappeler le fromage cottage. Réservé aux nobles, le so servait aussi souvent d’offrande aux dieux.

Vous aimez les histoires étranges? Lisez notre article Un meurtre vieux de 430 000 ans.

Commentaires

Quel type de contenu consultez-vous le plus fréquemment?

Rabais de la semaine