Retour

Des scientifiques modifient des embryons humains

Une équipe de chercheurs chinois a modifié génétiquement des embryons humains, une première qui soulève bien des questions. Si la technique présente son lot d’avantages, comme prévenir le développement d’une maladie chez un individu, elle suscite aussi bien des craintes, notamment face aux utilisations non-thérapeutiques que l’on pourrait en faire. La technique, nommée CRISPR/Cas9 et testée précedemment sur des souris, permet en effet de cibler et de retirer des gènes problématiques.

Dans le cadre de cette expérience, les chercheurs de l’université Sun Yat-sen ont tenté de modifier un gène responsable d'une maladie génétique du sang, la bêta-thalassémie.  sur des embryons “non-viables”, puisqu’ils renfermaient un nombre anormal de chromosomes. Si l’ADN de certaines cellules ont bien été corrigé, le gène est demeuré présent dans la plupart  d’entre elles et le nombre de mutations imprévues s’est avéré élevé. Si la technique CRISPR-Cas9 est donc trop imprévisible et risquée pour le moment, la communauté scientifique s’entend aussi pour dire qu’il faudra légiférer son utilisation éventuelle.

Plus d'articles

Commentaires