Retour

Attention : nouveau record de punaises de lit!

Punaise de lit

2015 serait la pire de toutes les années en terme d'infestation de punaises de lit et de nouveaux records risquent d'être atteints chaque année. Mais comment et pourquoi se répandent-elles de la sorte?

Que sait-on d'elles

« Alors que les punaises de lit sont en passe de devenir l'une des principales nuisances des habitations partout dans le pays, nous avons une connaissance très limitée de leurs traits génétiques et de leurs mécanismes de résistance aux insecticides », expliquait Omprakash Mittapalli, professeur adjoint d'entomologie à l'Université de l'Ohio (nord), dans le cadre de la première étude génétique sur les punaises de lit.

Elles résistent aux insecticides

Cette étude était la première à élucider les caractéristiques génétiques de cet insecte et sa résistance métabolique aux insecticides. Si l’usage d’insecticides puissants semblait jusqu’ici contrôler les infestations, au cours des dix dernières années, le nombre de punaises de lit n'a cessé d'augmenter. Et pour cause, ces insectes auraient développé une résistante aux insecticides grâce à des mutations génétiques.

« L'hypothèse la plus souvent retenue pour expliquer la résistance aux pesticides de ces insectes envahisseurs est un ensemble de mutations dans certains gènes, mais le rôle détoxifiant et antioxydant joué par des enzymes, qui expliquerait la résistance des punaises de lit aux insecticides, est très mal compris », précisait Omprakash Mittapalli, toujours dans le cadre des travaux sur la génétique de ces insectes.

Comment se répandent-elles?

Une autre étude a récemment permis d’observer comment les punaises se répandent d’un appartement à l’autre. Il se trouve en effet que les punaises de lit peuvent faire le tour d'un immeuble d'habitation et vivre dans des appartements vides, donc sans se nourrir de sang pendant des mois.

Afin d'observer le comportement des insectes, les chercheurs ont "marqué" les punaises et les ont relâchées dans 6 appartements. Ceux-ci ont ensuite étudié la propagation de ces punaises, soit dans 24 unités voisines, durant plus de 30 jours. Quoi qu'il en soit, les scientifiques nous rassurent quant au fait qu'elles ne sont pas porteuses de maladies.

Arriverons-nous à nous en débarrasser? Les chercheurs continuent de plancher sur la question, et parfois même de se faire mordre pour parvenir à une solution

Commentaires