Retour

6 expériences qui ont mis la Terre et ses habitants en péril

Explosion nucléaire

Parmi les innombrables expériences menées par l’homme au courant des dernières décennies, certaines ont été plutôt périlleuses, mettant parfois en danger bien des vies, des régions entières et parfois même la planète au grand complet…

Des catastrophes comme Chernobyl, Fukushima et Hiroshima nous viennent rapidement en tête, mais il existe bien d’autres expériences, militaires ou scientifiques, qui ont fait trembler la planète et l'espèce humaine. Voici 5 expériences qui fait craindre le pire.

Kola Superdeep Borehole

Aperçu du Kola Superdeep Borehole

Avec environ 12 km de profondeur, Kola Superdeep Borehole ou le forage sg3, a longtemps été considéré comme le trou artificiel le plus profond du monde (l’objectif initial était même d’atteindre 15 000 mètres de profondeur). Ce trou, situé en Russie, descend donc plus loin que le point le plus profond de l'océan, qui se situe à un peu plus de 11 kilomètres. Son objectif était en fait de traverser la croûte terrestre et d'accéder au Moho, afin d’étudier la composition et les mécanismes internes de la Terre.

La fin de la guerre froide aurait mis fin au forage en 1989, mais des difficultés techniques, comme les températures approchant les 180°C degrés dans le tunnel, la difficulté d'extraction des matériaux excavés ainsi que certains risques majeurs soupçonnés par certains scientifiques, tels que des catastrophes sismiques à travers le monde, pourraient aussi avoir contribués à abandonner le projet. Le forage de Kola n'est toutefois plus le forage plus profond, dépassé  par le puits du site pétrolier de Al Shaheen au Quatar.

Le grand collisionneur de hadrons

Le Grand collisionneur de hadrons

Le Grand collisionneur de hadrons est le plus puissant accélérateur de particules au monde jamais construit et le plus grand dispositif expérimental pour valider des théories physiques. Situé au CERN en Suisse, grâce à cette invention, il sera possible de reproduire les collisions qui se sont formés lors du Big Bang.

Certains craignent toutefois que cela ne mène à la formation de minis trous noirs. Toutefois, les experts expliquent qu’aussitôt créés, les trous noirs de laboratoire se désintégreraient, permettant ainsi de répondre à de nombreuses questions, sans ''aucun danger''. Un expert, Étienne Klein, indique à cet endroit que '' même si des minis trous noirs peuvent apparaître, ils s’évaporent avant d’avaler la matière environnante; la simple existence de la Lune en est une preuve suffisante. Donc rien ni personne ne devrait finir absorbé par un trou noir terrestre, à priori

Starfish Prime

Vu d'un éclair de Starfish Prime

Le 9 juillet 1962, les États-Unis lance une bombe nucléaire de 1,4 mégatonne explosant à 400 km au-dessus de l'océan Pacifique. L'explosion, bien plus puissante que prévue, est nommée Starfish Prime. Il s’agit d’un essai nucléaire mené par les États-Unis en dehors de l'atmosphère dans le cadre des opérations Fishbowl et Dominic destinées à valider le fonctionnement et l'impact d'un missile antisatellite. L'impulsion électromagnétique causa notamment des pannes et déréglements électriques à Hawaï, à 1445 km de là. Les électrons ont également formé des ceintures de radiation autour de la Terre, paralysant et endommageant des satellites en orbite basse.

SETI

SETI

SETI, ou Search for Extra-Terrestrial Intelligence, est un projet qui a pour objectif de détecter les signaux d'une intelligence extraterrestre. Mais comment? Plus tôt cette année, le SETI expliquait vouloir envoyer des ''messages'' à des exoplanètes abritant potentiellement la vie, afin de signaler notre présence, projet qui a suscité l'inquiétude de certains des plus grands chercheurs et astronomes.

Des scientifiques, comme Stephen Hawking, craignent que si une forme de vie les reçoit, ils suscitent plutôt des réactions hostiles, pouvant mettre en danger les habitants de la Terre.

Tsar Bomba

Réplique de la Tsar Bomba au Musée de la bombe atomique à Sarov.

La Tsar Bomba, une bombe à hydrogène développée par l’industrie nucléaire de l'Union soviétique, est considérée comme l'arme de destruction massive la plus énergétique jamais utilisée dans l'histoire de l'humanité. Elle explosa le 30 octobre 1961 au-dessus de l'archipel de la Nouvelle-Zemble dans l'Arctique russe. La détonation créa une boule de feu de 7 km de diamètre et l’éclair de l’explosion fut visible à plus de 1 000 km du point d’impact. Au point zéro, plus rien. La chaleur fut ressentie à 300 km et des maisons furent détruites à des centaines de kilomètres. La Tsar Bomba a même pu infliger des brûlures au troisième degré à plus de 100 km de distance de sa zone de destruction.

Quant à Castle Bravo, la bombe H la plus énergétique testée par les Américains, elle a engendré des répercussions radiologiques plus étendues, en raison de forts vents dans la haute atmosphère.

L’essai atomique Trinity

Photographie restorée de Jack Aeby, ou l'unique prise de vue connue exposant l'explosion de Trinity

Bien des essais nucléaires ont été menés dans le monde. Parmi ceux-ci, Trinity, le nom de code donné au premier essai d'arme nucléaire réalisé par l'Armée américaine dans le cadre du projet Manhattan durant la Seconde Guerre mondiale. L’essai, réalisé à une cinquantaine de kilomètres de la ville de Socorro au Nouveau-Mexique, visait à étudier les impacts de cette arme de destuction massive... Selon un des témoins, Enrico Fermi, cette "explosion généralisée de l'atmosphère aurait pu détruire le Nouveau-Mexique ou même la planète".

Le test mena ensuite aux bombardements d'Hiroshima et Nagasaki. Selon l’historien Howard Zinn, 250 000 personnes auraient été tuées par l'explosion à Hiroshima, sans compter les décès ultérieurs causés par les différents types de cancers et maladies.

Oppenheimer rapporta plus tard au sujet de Trinity : ''Nous savions que le monde ne serait plus le même. Certains ont ri, certains ont pleuré. La plupart étaient silencieux. Je me suis souvenu d'une ligne du texte hindou, le Bhagavad Gita ; Vishnou essaye de persuader le Prince de faire son devoir et, pour l'impressionner, prend son apparence aux multiples bras et lui dit : « Maintenant je suis la Mort, le destructeur des mondes ». Je suppose que nous avons tous pensé cela, d'une façon ou d'une autre.''

Et qu’en est-il du scénario où un super-virus pourrait éradiquer la Terre et ses habitants? Cette arme biologique de destruction massive n’est malheureusement pas qu’une idée sortie tout droit d'un film de science-fiction…

Plus d'articles

Commentaires