Une chienne a été trouvée enterrée vivante dans un terrain vague non loin de Paris.

Un homme se promenait dimanche dernier avec son chien et une amie quand son chien a semblé sentir quelque chose. L'homme s'est approché de l’endroit où fourrageait l’animal et a vu un museau de chien qui sortait de terre. Il a creusé et découvert un chien brun recouvert de terre et attaché par le cou à un sac rempli de pierres.

Chienne enterrée vivante

Chienne enterrée vivante

Chienne enterrée vivante eau

Après avoir sauvé l'animal, l'homme a publié les photos de l'incident sur sa page Facebook.

Je me passerai de commentaires, écrit-il après avoir décrit l'incident, et souhaite publier cela non pour valoriser mon acte, mais pour sensibiliser les gens sur la cruauté envers les animaux considérés depuis peu de temps par la loi comme des êtres vivants dotés de sensibilité et prévoyant des peines allant jusqu'à 2 ans d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende. Les images sont choquantes et la réalité bien plus encore… 

Grâce au tatouage que portait la chienne, on a pu retrouver son maître, un homme de 21 ans qui a reçu les policiers à coups d’injures et nié les faits reprochés en assurant que sa chienne s’était échappée. 

L’explication est peu probable. La chienne avait dix ans et souffrait d’arthrose, ce qui ne parle pas en faveur d’une fuite.

L’animal, déshydraté et en état de choc, a été conduit par les policiers à une clinique vétérinaire locale et on ne craint pas pour sa vie. Malheureusement, tant que son maître n’aura pas été jugé, la chienne lui appartient et ne pourra pas être adoptée.

Une histoire d'une cruauté infinie

Le procès du maître est prévu pour mars 2016. En attendant, cette histoire d'une cruauté infinie fait le tour du Web.

Aujourd’hui, plus de 200 000 personnes réclament que le propriétaire de la chienne enterrée vivante reçoive la peine maximale pour ce genre de crimes, soit deux ans de prison et 30 000 euros (43 000 $).

La pétition réclame également que le jeune homme soit mis en détention provisoire en attendant son procès.

Commettre un tel acte de cruauté prouve un déséquilibre mental, comment peut on-faire une chose pareille ? Et demain, à qui s'en prendra-t-il ? Un enfant, une personne âgée ?

(source)

 

Commentaires