Difficile de croire de nos jours qu’il existe des endroits où les gens ne connaissent ni Internet, ni McDo, des tribus complètement coupées du reste du monde et qui ne veulent qu’une chose : le rester.

L’une de ces (rares) tribus a refait surface dans l’actualité ces jours-ci, quand des internautes se sont amusés à écrire des blagues sur la page Google+ de l’île où vit cette tribu, en inventant des commentaires humoristiques du genre TripAdvisor, sur leur (fausse) expérience sur l’île North Sentinel.

Les insulaires de l'île de North Sentinel

L'endroit le plus difficile à visiter au monde

Faut dire que l’île North Sentinel, interdite d’accès, peut s’enorgueillir du titre d’« endroit le plus difficile à visiter » au monde. Personne n’a réussi à y débarquer, et ceux qui ont réussi n’ont jamais pu revenir le raconter. C’est que les habitants reçoivent tout étranger qui veut mettre le pied chez eux à coups de flèches et de lances.

L’île s’appelle North Sentinel et elle se trouve, avec des centaines d’autres îles, dans la baie du Bengale, dans l’océan Indien.

L'île de North Sentinel, dans la baie du Bengale.

Depuis 60 000 ans...

Les insulaires, des descendants directs des premiers humains venus d’Afrique, y vivent depuis 60 000 ans. On ne connait pas leur nombre exact, tellement pas en fait que les spéculations oscillent entre 40 et 500. 

On ne connait pas non plus leur langue ou leurs habitudes. Tout ce qu'on sait, c’est qu’ils sont des chasseurs-cueilleurs, mais pas agriculteurs et qu’ils refusent tous cadeaux sauf les noix de coco (les palmiers ne poussent pas sur l’île).

Un seul contact positif, en 1991

Officiellement, l'Inde gouverne l’île, mais officieusement, le gouvernement indien n’a jamais réussi à communiquer avec la tribu depuis1964. Toutes visites à l’île est interdite et la marine indienne a installé une zone tampon de 3 milles (pas toujours respectée) pour tenter d’empêcher les touristes et les explorateurs de toutes sortes de s’en approcher.

En 1974, on a tourné un documentaire, Man in Search of Man (L’homme à la recherche de l’homme), sur l’île et ses habitants. Le réalisateur a, dit-on, été atteint à la hanche par une lance longue de 8 pieds.

Le seul contact positif entre la tribu et la "civilisation" a eu lieu en 1991, quand un anthropologue les a vus venir vers lui et accepte les noix de coco qu’on leur lançait. Mais cette première marque d'ouveture n’eut pas de suite.

La société la plus vulnérable sur Terre

Les Sentinelais sont parmi les dernières tribus qui vivent sans contact avec la civilisation dans le monde. Ils sont, selon Survival International, un organisme qui milite pour les droits des tribus et des autochtones, la société la plus vulnérable sur la planète.

Il est infiniment peu probable que les membres de cette tribu soient immunisés contre des maladies comme la grippe ou la rougeole. L’arrivée de ces maladies sur leur île serait la meilleure façon d’éliminer la tribu de la surface de la Terre, un scénario qui s’est malheureusement fréquemment produit dans l’histoire humaine.

Pour l’instant, les insulaires sont en santé, dit-on, alertes et prospères. Comme le dit un internaute sur la page Google+ de l’île :

« J'ai manqué de peu de me prendre une lance sur le thorax, mais c'est une île de toute beauté ! En espérant qu'elle le reste encore pendant des milliers d'années ! :)

(Source

 

Commentaires