Retour

Le mystère du tombeau de Néfertiti enfin percé?

Le buste de Néfertiti

L'Égypte pourrait bientôt faire "la découverte du XXIe siècle"; soit l'endroit où repose la légendaire reine Néfertiti.

La momie de la grande reine pourrait se trouver dans une chambre secrète, rattachée à celle de Toutânkhamon. La pièce où se trouve le pharaon, découverte en 1922, pourrait en effet dissimuler deux autres pièces, dont l'une serait le tombeau de la reine Néfertiti, l'épouse du pharaon Akhénaton.

C’est du moins l’hypothèse émise par l'égyptologue Nicholas Reeves suite à l’analyse de photos du tombeau en août dernier. Remarquant des lignes sous la peinture sur les murs, elles indiqueraient l'emplacement de portes cachées menant possiblement à deux autres sépultures. D'autres, comme le ministre égyptien des AntiquitésMamdouh al-Damati, croient plutôt qu’il pourrait s’agir des chambres funéraires de Kiya, une des épouses d’Akhenaton, ou encore celle de sa fille, Mérytaton.

«Le tombeau de Toutankhamon au siècle dernier fut la plus grande découverte culturelle en Égypte dans l'histoire de l'Humanité. Si l'on y trouve aujourd'hui autre chose, ce sera la plus importante découverte du XXIe siècle», indiquait le ministre lors d'une conférence de presse au Caire.

Si la sépulture de la reine est depuis longtemps recherchée, les égyptologues ont également peu d'informations sur les circonstances ayant mené à la disparition de la reine. Non seulement d’une beauté légendaire, rappelons qu'elle joua un rôle politique et religieux important, en contribuant notamment à convertir momentanément l'Égypte antique au monothéisme.

Afin d'appuyer ou d'infirmer ces hypothèses, une analyse plus poussée du tombeau sera réalisée le 4 novembre prochain, avec l'aide d'un archéologue japonais et d'un appareil radar plus puissant. Si momies il y a, il faudra toutefois entreprendre des démarches d’identification et tests ADN afin de valider. De quoi tenir les passionnés de l’Égypte antique en haleine encore un moment.

Commentaires