Retour

Un enfant échappe à la noyade de justesse

Selon un rapport du Centre canadien de recherche sur la prévention de la noyade, on a déploré, entre 2007 et 2011, 416 noyades dans les eaux du Québec. De plus, selon les experts, la moitié des enfants se noient à moins de 25 mètres d'un parent ou d'un adulte.

Il ne faut que quelques secondes pour se noyer et le concept de noyade est bien différent de celui qu'on nous montre au cinéma. 

Dans le clip suivant, un jeune garçon échappe de justesse à la noyade alors qu’une vague le fait basculer de sa chambre à air gonflable. Incapable de nager, le garçon y aurait sûrement laissé sa peau si ça n'avait été de l'oeil aiguisé du sauveteur. Personne autour ne semble d’ailleurs s’apercevoir de la gravité de la situation alors qu’il bat en silence l’air de ses mains. Comme quoi ça ne se passe pas toujours comme dans les films.

Mais quel parent est assez gnochon pour envoyer son enfant dans une piscine à vague sans surveillance, alors qu'il ne sait pas nager?

Commentaires