Retour

Des scientifiques parviennent à modifier la foi en Dieu

Le cerveau

Des ondes magnétiques au cerveau peuvent altérer nos préjugés et... la foi en Dieu. C’est du moins la conclusion d’une expérience menée récemment par des chercheurs britanniques et américain.

En envoyant des ondes magnétiques sur une zone spécifique du cerveau, ces derniers sont en effet parvenus à modifier les croyances religieuses ainsi que l’opinion des participants sur l’immigration.

Dans le cadre de ces travaux, les chercheurs ont employé une technique appelée la stimulation magnétique transcrânienne (TMS), utilisée pour traiter des troubles neurologiques, et consistant en une impulsion magnétique envoyée dans le cortex préfrontal, une zone associée à la détection et à la résolution des problèmes.

Avant et après la stimulation, les participants devaient répondre à une série de questions sur leur foi religieuse et lire des textes prétendument rédigés par des immigrants, certains complimentant le pays du participant et d’autres le critiquant. Résultat, l’expérience parvenait à altérer les perceptions religieuses et l’opinion négative envers les migrants. En effet, les participants étaient 28.5% plus positifs envers les immigrants. La croyance religieuse était, quant à elle, réduite d’environ un tiers.

« Lorsque nous avons désactivé la région du cerveau qui permet généralement de détecter et de résoudre les problèmes, nous avons observé une réaction moins négative, moins idéologiquement motivée envers la critique de l’auteur et ses opinions », explique le Dr Keise Izuma, de l’université de York.

Autre conclusion importante, les mécanismes cérébraux qui servent à résoudre des problèmes pratiques simples sont également mis à profit lorsqu'on est confronté à des questions d’ordre idéologique: « Les gens se tournent souvent vers l’idéologie quand ils sont confrontés à des problèmes. Nous voulions savoir si une région du cerveau liée à la résolution de problèmes concrets, comme décider comment déplacer son corps pour surmonter un obstacle, est également impliquée dans la résolution de problèmes abstraits abordés par l’idéologie », souligne le Dr Keise Izuma.

La recherche a été publiée dans la revue Social Cognitive and Affective Neuroscience.

Le cerveau n'a pas fini de nous surprendre. Découvrez d'ailleurs comment celui-ci continue à prendre des décisions pendant que vous dormez.

Plus d'articles

Commentaires