Retour

Un sans-abri meurt en sauvant une jeune inconnue

Un bandit tire sur le sans-abri qui vient de sauver une inconnue qui servait d'otage suite à une tentative de vol ratée.

Vendredi dernier, sur le parvis de la cathédrale de Sao Paulo, au Brésil, est apparu un homme armé qui retenait fermement une jeune femme par le cou. 

La place devant la cathédrale de la Sé est considérée comme étant le coeur de la ville, mais il n’y a sur son parvis, en cet après-midi-là, que cet homme et sa prisonnière. 

* La cathédrale de la Sé, à Sao Paulo, au Brésil.(Capture d'écran YouTube)

Ils sont tout en haut des marches qui mènent aux portes centrales du célèbre bâtiment. Les vidéos prises par les témoins de la scène montrent une jeune femme qui crie et tente de se libérer, mais son agresseur est visiblement le plus fort. Il la plaque au sol et finit même par s’asseoir sur elle pour l’empêcher de bouger, tout en regardant attentivement autour de lui, pistolet au poing.

On apprendra par la suite que l’homme s’était réfugié dans la cathédrale après une tentative de vol ratée. La jeune Elenilza Mariana de Oliveira, qui travaille comme commis, s’y trouvait, en train de prier. 

Il en a fait son otage. Ensemble, ils ont prié pendant une vingtaine de minutes puis il l’a forcée à sortir. La police, déjà prévenue par la sécurité, attendait l’homme à l’extérieur, tout en se demandant quelle tactique employer pour s’emparer de lui sans blesser son otage.

L'arrivée du héros

Il ne se passe rien pendant de longues minutes quand, soudain, un homme s’approche. Il est vêtu d'un jeans et d'une chemise bleue et fiche calmement une cigarette entre ses lèvres avant d'accélérer le pas et de se jeter sur l’homme armé. Déstabilisé, ce dernier tombe à la renverse, libérant du coup sa victime qui en profite pour se relever et déguerpir.

Mais le preneur d'otage retrouve son équilibre et tire sur l’homme en bleu qui, touché, continue malgré tout à avancer et à faire reculer son adversaire qui s’affaisse finalement au sol, où l'achèvent les tirs des policiers.

Mort et naissance d'un héros

L’homme en bleu s’apprête à quitter la scène, mais s’arrête après quelques pas. Il s’appuie aux vieilles pierres de la cathédrale et, tout doucement, s’effondre.

Francisco Erasmo Rodrigues avait 61 ans. C’était un sans-abri et il venait de sauver la vie d'une pure inconnue, un geste l’a depuis propulsé au rang de héros national.

On a su par la suite que l’agresseur, Luiz Antonio da Silva, 49 ans, venait de sortir de prison, après une peine de 22 ans pour vols, trafic de drogues et agression.

Voici une vidéo qui montre l'incident (en portugais, mais les images parlent d’elles-mêmes). Certaines parties sont choquantes, je préfère vous en avertir. Même si selon moi, l’une des plus choquantes reste l’apparition (à 3m 42) des deux présentateurs brésiliens... Une présentatrice-potiche, vraiment? En 2015?

(Mise à jour : un lecteur m'a fait remarquer qu'il est horrible de mettre sur un pied d'égalité le fait d'utiliser une femme-potiche comme présentatrice télé et le fait qu'un homme soit mort pour sauver une autre personne. Effectivement, je n'ai pas réfléchi longtemps avant d'écrire ça, j'en suis désolée. Ma conclusion ne reflète pas du tout ma pensée, juste le fait que parfois, dans un monde où l'horreur nous bouscule quotidiennement, on en arrive parfois à ne pas voir l'essentiel.)

(source)

 

 

 

Commentaires

Quel type de contenu consultez-vous le plus fréquemment?

Rabais de la semaine