Retour

Une tortue punk, qui respire par les fesses, risque de disparaître

Tortue de la Mary River

Non, cette drôle de créature n’est pas l’enfant illégitime de Voldemort et d’un échantillon de gazon artificiel. Il s'agit plutôt de la tortue de la Mary River dans le Queensland en Australie.

Cette espèce au look inusité est capable de respirer sous l'eau à travers ses organes génitaux et peut demeurer sous la surface pendant plus de 3 jours. Sa chevelure punk distinctive s’explique par la présence d'algues qui poussent sur sa tête et son dos durant ses séjours sous l’eau.

 

Une publication partagée par 4Lglife (@the_4lg) le

Malheureusement, cette tortue à crignère verte fait la manchette ces jours-ci pour les mauvaises raisons. Elle a en effet été identifiée par le programme EDGE comme étant au 29e rang des espèces en voie d’extinction. L’organisme, qui est géré par la Société zoologique de Londres, a mis à jour sa liste d’espèces en danger comme ils le font tous les ans. La grande nouveauté cette année est l’arrivée des reptiles, qui avaient été exclus de cette liste jusqu’à présent, à cause du manque de données à leur sujet.

Son habitat naturel a été considérablement affecté par l’activité humaine. Par ailleurs, l’espèce a été victime d'un engouement populaire sur le marché des animaux exotiques à partir des années 1960 et 1970. Elle est désormais protégée par le gouvernement australien, et des groupes d’écologistes tentent de préserver son habitat.

Les reptiles ont longtemps étés les grands oubliés des efforts de conservation au profit d'animaux dits plus mignons.

Pour avoir de rares images de cette tortue extraordinaire dans son milieu naturel, regardez cette vidéo.