Baisse de l’intelligence : la faute à notre environnement culturel

Jeune fille à l'école

Des chercheurs norvégiens ont tenté de découvrir pourquoi le quotient intellectuel est en régression chez les nouvelles générations. D’après leurs résultats, notre environnement culturel serait la cause.

Un triste constat

Les scientifiques font, depuis quelques années, un triste constat : nos enfants ont un QI moins élevé que les générations précédentes et le phénomène devrait empirer pour les générations suivantes. Les observations de ce déficit sont les mêmes en Suède, en Norvège, aux Pays-Bas, en Australie…

L'étude norvégienne a comparé les QI de plusieurs frères, issus d'un même milieu social et aux gènes proches. Le QI s'est élevé de 0,20 point par an chez les frères nés entre 1962 et 1975. Puis il a baissé de 0,33 point par an chez ceux nés entre 1975 et 1991.

Une cause culturelle? 

Pour les chercheurs, cette baisse serait due à un « déclin des valeurs éducationnelles » au sein des familles et dans la société, à un système scolaire qui se dégrade et à l’omniprésence des écrans. Ils pointent également du doigt les mauvaises habitudes alimentaires et un système de santé de plus en plus précaire.

Toutefois, ces recherches doivent être approfondies, car les chercheurs ne peuvent pas encore indiquer laquelle de ces causes influence le plus la baisse du QI. « Même si nos résultats soutiennent l'affirmation selon laquelle les principaux facteurs sont environnementaux et varient entre les familles, nous ne sommes pas en mesure d'identifier la structure causale des effets environnementaux sous-jacents », expliquent-ils.


Pour en savoir plus


Plus d'articles

  • NOUVEAU : Confidences sous le séchoir

    Certaines font un sudoku pour relaxer, d’autres font du yoga chaud pour se retrouver, et moi je vais au salon de coiffure pour cogiter! On s’y est peut-être croisées un jour, la tête plongée dans un magazine pendant que la teinture nous brûle le crâne. Rien de mieux pour méditer et être zen que de sentir le peroxyde en regarder des coupes de cheveux qu’on ne choisira jamais. Chaque semaine, je m’écrase sous le séchoir rétro et j’écoute les histoires des autres femmes qui se confient à leur coiffeuse. Je réfléchis à la vie en écoutant les conversations du salon, et puis bam! Une chronique apparaît dans votre écran. On va en régler des affaires au fil des semaines.
  • Le mouvement raëlien organise une journée Topless

    Un Go Topless Day pour revendiquer le droit de se promener poitrine nue

Vidéo du jour


10 faits que vous ignoriez sur les rêves



5 idées recettes faciles et savoureuses

Look de Stars : VOTEZ!

Secrets d'Hollywood

Rabais de la semaine