Retour

Signe chinois: la personnalité de la Chèvre

La brève histoire de l’astrologie chinoise

Le Bouddha, à une époque très lointaine, aurait invité plusieurs animaux à lui rendre hommage et seulement 12 se sont présentés.

D’abord, ce fut le Rat, le Buffle (le Bœuf, si vous préférez), le Tigre, le Lièvre (le Chat ou le Lapin, si vous préférez), le Dragon, le Serpent, le Cheval, la Chèvre (le Mouton, si vous préférez), le Singe, le Coq, le Chien et le Sanglier (le Cochon, si vous préférez).

La personnalité du signe chinois de la Chèvre

Très attachée à la beauté, à son apparence, là est sa blessure, la vie lui enseignera à se ramener au niveau du cœur et de la vérité. Très intelligente, élégante, raffinée, bien articulée, perspicace et visionnaire, elle peut aussi se montrer opportuniste, capricieuse, plaignarde, indécise, insouciante et peu responsable. Vers la quarantaine, son pragmatisme ressortira et elle verra à ses propres intérêts.

Au début de sa vie, la Chèvre est comme la cigale qui, ayant chanté toute sa vie, se retrouve les poches vides. Ensuite, elle se métamorphosera en fourmi : travaillante et économe pour se donner les moyens de ses ambitions. Les Chèvre étonneront toujours par la qualité de leur générosité. Bref, ce natif a le cœur sur la main, ce qui lui attire bien des coups de chance du destin.

La Chèvre ne se méfie pas assez des « abuseurs » qui se servent de ses nombreux talents pour monter plus haut puisqu’ils le font toujours à son propre détriment. 

Découvrez la personnalité des autres signes chinois:

Plus d'articles