Cet article s’adresse aux personnes qui ont vécu une peine d’amour dernièrement. Les éclipses provoquent toujours des situations inattendues, saugrenues et surprenantes en bien comme en moins bien. Peu importe la raison qui a occasionné la rupture, qu’elle ait été voulue ou subie, une peine d’amour, ça fait mal ! La solitude ou le fait de vivre seul est une situation tout aussi déroutante, troublante et incompréhensible aux yeux d’une personne qui aimerait vivre une relation amoureuse enrichissante avec quelqu’un de bien. Cette « privation » est une sorte de supplice pour celui ou celle qui veut vivre en amour.

Voici donc les découvertes que j’ai faites concernant la carte du ciel des dernières éclipses et de Mercure rétrograde pour cette année et en prévision de l’année prochaine. Peut-être qu’une toute petite phrase, qu’un seul paragraphe, enfin… je l’espère mettra un peu de baume sur votre cœur. La nouvelle lune en révolution solaire se lèvera dans le signe du Lion : amour, romance, créativité, générosité du cœur, célébration et plaisir du jeu (amoureux ou autre), dignité, détermination… C’est déjà très prometteur ! 


La rupture selon le Zodiaque


La blessure soulevée par le passage de Chiron en maison 7 : origine de la blessure existentielle : l’Autre

L’Autre, dans ce cas-ci, représente le partenaire amoureux féminin ou masculin selon votre cas de figure. J’emploie le IL pour alléger ce texte déjà volumineux.

1er cas de figure : Vous avez sûrement remarqué qu’il n’arrive pas à se sentir bien nulle part, et surtout pas avec vos proches et amis. Il fuit tout le monde et vous vous sentez blessé ou humilié par son attitude de fermeture. D’ailleurs, il s’attire les mêmes hostilités et rejets qu’il fait subir aux autres. Tendez bien l’oreille et vous entendrez clairement tout le mépris qui entretient sa blessure existentielle de s’être senti abandonné ou rejeté. D’abord, il ne voit pas en quoi il est responsable des sentiments d’hostilité ou de haine qu’il attire. Ce sont en fait ses pensées, ses jugements et ses critiques qui l’éloignent des autres. Il vous dira même qu’il s’en fout royalement, mais c’est faux puisqu’il préfère prendre les devants en fermant la porte de son cœur.

Solution possible : « Lorsqu’il comprendra que le monde est le prolongement de lui-même[1] et qu’il est totalement inconscient de cette interaction », il se libérera de sa souffrance.  

2e cas de figure : Il vous a confié qu’il veut prendre du temps pour réfléchir ou pour faire le point sur ses sentiments, mais vous avez appris qu’il voit quelqu’un d’autre. Un non-sens qui vous fait douter de lui ! En fait, il veut goûter aux joies de la liberté ou du libertinage parce qu’il s’est senti étouffé pendant trop d’années dans une relation unique. Il entretient donc de nombreuses contradictions lorsqu’il entre en relation avec quelqu’un. Chose certaine, il doit prendre conscience qu’il troque une prison pour une autre en agissant ainsi. Mais que cherche-t-il exactement dans tous ces autres bras qui finiront toujours par l’empêcher d’être libre ?

Solution possible : Tant qu’il entretiendra la croyance que l’amour est une prison, il papillonnera de fleur en fleur pour justifier son besoin de liberté.      

3e cas de figure : Il se montre plus aimable, plus sociable et plus ouvert d’esprit qu’il ne l’est en réalité. L’être aimé vous apparaît trop perméable à l’opinion d’autrui : il a peur de déplaire ou de ne pas être aimé et, au lieu d’agir selon son cœur, il fait tout pour satisfaire son fort besoin de plaire. Sa vulnérabilité aiguë vis-à-vis de tout regard extérieur l’éloigne de ses proches. Il donne l’impression que les autres (ses amis, ses enfants, sa famille ou les voisins) sont plus importants que vous à ses yeux !

Solution possible : C’est dans l’acceptation des êtres qu’il aime et qu’il chérit (plus qu’il ne le croit, d’ailleurs) que réside la voie de sa guérison émotionnelle. Il doit faire un travail de reconnexion avec ses émotions puisque son centre énergétique émotif « le chakra du Plexus solaire » est dépolarisé.

4e cas de figure : Il cherche à vous contrôler en affichant une grande intolérance à votre égard. Il peut même vous manquer de respect avec son attitude parfois hautaine, ses exaspérations, et ses paroles méchantes et, bien entendu, vous vous sentez alors dévalorisé devant son flagrant manque de respect. Depuis que Mercure rétrograde en Lion (jusqu’au 12 septembre prochain), vous remarquez l’intensité de ses impatiences et de ses impulsivités irraisonnées. Il crache littéralement le feu détruisant tout sur son passage. Son agressivité le fait rugir pour un oui ou pour un non et vous craignez ses réactions. Vous n’aviez jamais remarqué cette importante fissure dans son caractère auparavant et cette découverte est loin de vous sécuriser. Vous vous demandez même si vous ne devriez pas le laisser parce que le climat amoureux est devenu trop lourd.

Solution possible : Lorsqu’il comprendra que l’autorité a pour seul but de faire croître les autres au lieu de les détruire, de les soumettre ou de les museler, lorsqu’il reconnaîtra qu’il est violent et qu’il choisira de se faire soigner, il connaîtra une relation magique.

Astrologiquement vôtre,

Ginette Blais


L’amour selon le Zodiaque



[1] Chiron et l’axe des portes, Éditions du Rocher, 2003, auteure Catherine Castanier, p. 198. 

Commentaires