Astro-Tarot pour le mois de septembre

L'astrologue Ginette Blais dirige votre attention sur ce que les cartes veulent vous mentionner en septembre selon votre signe astro.

  • Durée 04:06
    Retour

    Oui Mercure qui rétrograde affecte votre sexualité, selon votre signe!

    femme à la fois surprise, choquée et curieuse avec du rouge à lèvres

    Mercure rétrograde. Si vos oreilles se tiennent aux mêmes endroits que les nôtres, voilà deux mots qu’elles entendent souvent! C’est vrai, on dirait que, cette année, le fait que Mercure rétrograde explique mille choses. Comme si c’était un peu l’excuse logique à tout… et le pire, c’est que ce n’est pas totalement faux! En effet, on dit que ce « mouvement rétrograde » affecte la vie sexuelle de chacun des signes astrologiques

     

    Selon la définition, un mouvement rétrograde est un recul – donc un déplacement dans le sens inverse de celui normalement pris – que semble décrire un corps céleste par rapport aux étoiles les plus lointaines. Dans les faits, le corps céleste en question (la planète) ne va pas réellement dans le sens contraire : il s’agit d’un phénomène de perspective astronomique.

     

    Dans le cas de la planète Mercure, ses rétrogradations ne passent jamais inaperçues… Nécessairement, on sait que notre horoscope en sera chamboulé et pas à peu près. Cette rétrograde en particulier affecterait beaucoup les gens au niveau de la communication et qui dit problèmes de communication, dit bouleversements dans votre vie sexuelle!

     

    À noter : Mercure ralentit sa trajectoire trois semaines et ce, trois fois par année.

     

    Le temps est venu de découvrir comment Mercure qui rétrograde affecte exactement votre vie sexuelle, selon votre signe astrologique.

     

    Bélier (21 mars au 20 avril)

    Lorsque Mercure rétrograde, la femme Bélier se sent plus émotive… Ainsi, elle cherche davantage la tendresse, auprès de la personne qui partage sa vie, et sa sexualité normalement active peut prendre le bord. Elle est nostalgique du début de sa relation, l’époque où elle parlait pendant des heures avec son partenaire.

     

    Taureau (21 avril au 20 mai)

    Sexuellement parlant, durant la rétrograde de Mercure, la femme Taureau se sent très créative. Elle a envie d’explorer des avenues peu empruntées jusqu’à maintenant : elle a la tête pleine d’idées assez « chaudes »! Son partenaire sexuel doit être réceptif, car elle peine un peu à exprimer ses désirs.

     

    Gémeaux (21 mai au 21 juin)

    Avec son caractère dominant, la femme Gémeaux sait ce qu’elle veut dans la vie et ça s’applique aussi à sa sexualité. Par contre, avec Mercure en rétrograde, on dirait qu’elle a moins envie de « s’éparpiller », dans la chambre à coucher… Elle souhaite avant tout sentir les bras de son partenaire autour d’elle.

     

    Cancer (22 juin au 23 juillet)

    Hum, tout semble indiquer que la femme Cancer devient plus audacieuse, sous la couette, quand Mercure rétrograde… La personne qui partage sa vie en sera peut-être ravie, mais ça risque de la prendre par surprise! Si elle est célibataire, la femme Cancer se sent plus séductrice que jamais.

     

    Lion (24 juillet au 23 août)

    Avec Mercure en rétrograde, elle a grandement besoin de se changer les idées, la femme Lion. Et avoir une relation sexuelle semble être la dernière chose qu’elle a en tête, même si elle ignore pourquoi elle se sent ainsi! Ses réactions impulsives peuvent entraîner de la chicane dans la chambre à coucher.

     

    Vierge (24 août au 23 septembre)

    Si elle est célibataire durant une période où Mercure rétrograde, la femme Vierge a le vent dans les voiles! Elle a envie de s’amuser, de flirter et qui sait, peut-être même d’avoir une aventure sans lendemain. Le moment est idéal pour lui permettre d’apprendre à découvrir ce qui lui fait plaisir…

     

    Balance (24 septembre au 23 octobre)

    Même si Mercure rétrograde, la femme Balance, elle, n’a pas du tout envie d’appuyer sur les freins quand il est question de sa sexualité! Au contraire, elle a envie d’écouter ses pulsions et elle pourrait aller jusqu’à sortir de sa zone de confort et surprendre son partenaire dans un endroit public!

     

    Scorpion (24 octobre au 22 novembre)

    La femme Scorpion n’est pas du type à trouver que sa vie sexuelle manque « d’épices ». Cependant, avec la rétrograde de Mercure, elle peut chercher un moyen de communiquer ses fantasmes avec la personne qui partage sa vie… et de les transposer dans la réalité. Elle semble n’avoir aucune limite!

     

    Sagittaire (23 novembre au 20 décembre)

    Qu’on parle du processus de séduction ou du quotidien typique de sa vie amoureuse, la femme Sagittaire aime normalement prendre les devants. Mais voilà qu’avec Mercure qui rétrograde, elle ressent des envies d’être soumise, dans la chambre à coucher, plutôt qu’être dominante!

     

    Capricorne (21 décembre au 20 janvier)

    Un petit nid douillet où elle aime se reposer, sa chambre à coucher peut soudainement déplaire à la femme Capricorne, quand Mercure rétrograde! Du coup, elle cherche à revamper la déco et des idées très créatives de meubles ou d’accessoires qui peuvent pimenter sa vie sexuelle lui traversent l’esprit…

     

    Verseau (21 janvier au 19 février)

    La femme Verseau ne se l’avouera peut-être jamais, mais les films et les romans érotiques, elle aime bien ça! Si son partenaire est à l’écoute, la période durant laquelle Mercure rétrograde est le moment le plus propice pour proposer des idées folles, comme un jeu de rôles dans la chambre à coucher.

     

    Poissons (20 février au 20 mars)

    La femme Poissons n’aime pas attendre après les autres pour s’épanouir. Ça vaut surtout sur le plan professionnel, mais voilà qu’avec Mercure qui rétrograde, ça influence aussi sa sexualité… Bref, pour satisfaire ses pulsions, la femme Poissons peut comprendre qu’on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même!

     

    Psitt: nous avons des horoscopes tous les jours, tous les mois et durant toute l'année, une gracieuseté de notre astrologue Ginette Blais!

     

    (sources : bustle.com et sciencepresse.qc.ca)