Retour

Blackhall Colliery, le village où l’argent pousse sur les trottoirs

Un village d'Angleterre trouve régulièrement de l'argent sur ses trottoirs

Depuis 2014, un petit village d’Angleterre est le théâtre d’un drôle de phénomène : des liasses de billets de 20 livres (qui totalisent souvent les 2000 livres) apparaissent sur les trottoirs de la petite ville. Autrement dit, l’argent pousse sur les trottoirs!

Depuis 2014, les liasses sont apparues 13 fois et chaque fois les passants les ont remises à la police. L’enquêteur John Foster raconte que les liasses sont laissées à terre, à la vue de tous. Le sens du civisme des habitants est assez exceptionnel… ou alors il y a eu beaucoup plus de liasses de billets et elles ont fini dans certaines poches. Personne ne le sait, sauf la personne qui s’amuse à jouer les pères Noël!

Bon samaritain, millionnaire farfelu?

Les spéculations vont bon train dans le village. Selon les uns, il s’agit d’un bon samaritain, pour les autres d’un millionnaire qui ne sait plus quoi inventer pour s’amuser! Selon un habitant interrogé par le quotidien The Guardina : « rien d’aussi bien n’était arrivé au village jusqu’ici ».

Bien que Blackhall Colliery ne soit pas un village pauvre, il a été touché de plein fouet par les fermetures des mines dans les années 1980.

Ce village d'Angleterre voit souvent apparaitre de l'argent sur ses trottoirs. Le détective Forster en montrant une.

Durham Police

Énigme résolue!

Le mystère a finalement été résolu en début d’année. L’argent laissé bien en vue régulièrement dans les rues de Blackhall Colliery l’étaient par deux bons samaritains qui souhaitent garder l’anonymat.

Ils ont expliqué à la police avoir reçu une aubaine inattendue et choisi de la partager avec ce village. L’une d’elle a précisé se sentir en connexion émotionnel avec les lieux après qu’un villageois lui soit venu en aide et avoir voulu rendre la gentillesse qu’elle avait reçu.

En six ans, ce ne sont pas moins de 26 000 livres qui ont été semé sur les trottoirs du petit village. Le but des généreux donateurs était que ces liasses de billets puissent être trouvés par des personnes dans le besoin y compris les retraités. Ils attendaient souvent afin de s’assurer que l’argent était bien ramassé.

Le détective Forster se dit soulagé d’avoir résolu ce mystère puisqu’il ne s’agit ni d’une personne vulnérable ni d’argent relié à un quelconque crime. 

Les billets remis à la police ont été retourné à leurs propriétaires originaux. L’histoire ne dit pas si les samaritains vont continuer, mais gageons que si liasse abandonnée il y a, elle ne sera plus retournée à la police!

Les plus récents