Retour

Il faut faire la grasse matinée et c’est la science qui le dit!

La grasse matinée est bonne pour nous selon la science

Fini la culpabilité! La science a enfin confirmé ce qu’on sait tous: on peut rattraper le sommeil en retard, la fin de semaine en faisant la grasse matinée! Merci les Suédois!

Le Stress Research Institute a mené une étude auprès de 43 880 personnes, âgées de moins de 65 ans. Et comme les Suédois sont des sérieux, leur étude a duré… 13 ans!

Suite à cela, les scientifiques ont établi des liens entre les habitudes de sommeil et la mortalité. Un adulte de moins de 65 ans qui dort moins de cinq heures par jour aurait un taux de mortalité plus élevé qu’un adulte dormant plus de six heures par nuit régulièrement.

Mais, ils ont aussi fait une découverte qui nous change la vie! Leur conclusion? « Le sommeil court en semaine n’est pas un facteur de mortalité s’il est copiné à un sommeil moyen ou long le weekend », expliquent-ils. On aime les Suédois!

La grasse matinée, c’est pas bien!

Bye-bye les idées reçues! La prochaine fois qu’on vous traitera de fainéant parce-que vous avez osé vous prélasser dans le lit un dimanche matin… Vous pourrez rétorquer que vous rattrapiez votre sommeil en retard, étude scientifique à l’appui!

Et cette étude remet en question les idées toutes faites (et encore récentes, puisque datant de 2017) de plusieurs scientifiques qui racontaient à qui voulait l’entendre qu’on ne pouvait pas rattraper un retard de sommeil. Difficile de contredire une étude menée sur autant de personnes avec une telle durée!

Les bienfaits de la grasse matinée

Shutterstock

Les bienfaits de la grasse matinée

Bonne pour le moral, la grasse matinée est surtout parfaite pour… ne pas réduire sa durée de vie! Le fait de faire de grosses nuits la fin de semaine après une semaine de nuits plus courtes préservent une espérance de vie égale à celle de ceux qui ont un sommeil équilibré.

Dormir plus la fin de semaine, compenserait tous les troubles liés au manque de sommeil, comme la dépression.

Le manque de sommeil est reconnu comme un facteur de risque de cancer, de maladies cardiaques ou de diabète. Tenez-le vous pour dit! 

En passant, une bonne nuit de sommeil est en moyenne d’une durée de sept à huit heures… Et bonne nouvelle! Après 65 ans, fais ce qui te plait! Il n’y a plus aucune corrélation entre manque de sommeil et mortalité.

 

Vidéos du moment

Les sujets chauds de l'heure