Retour

L'étrange phénomène des apparitions de dames blanches

Le phénomène de la dame blanche auto-stoppeuse

Le phénomène des dames blanches est signalé un peu partout dans le monde. Elles sont surnommées ainsi à cause des vêtements qu’elles portent ou de la lumière qui émanent d’elles. Elles se manifestent toujours au même endroit et sont là pour annoncer ou pour prévenir un événement malheureux. On dit qu’il s’agit souvent de femmes ayant fini tragiquement

Le phénomène des dames blanches relève du conte, de la légende, du mythe, mais aussi de témoignages surprenants… 

L’auto-stoppeuse

De nombreux conducteurs dans le monde ont témoigné d’une étrange histoire… Généralement, une jeune femme habillée de blanc fait du stop tard la nuit. Parfois, il s’agit aussi d’une vieille femme… La personne monte, ne prononce jamais un mot jusqu’à un endroit précis de la route où elle crie un avertissement avant de brusquement disparaitre. 

Certains passagers ont témoigné de la présence physique de la femme, évoquant le tissu de ses vêtements notamment. 

Le plus ancien récit retrouvé date de 1602 et se présente comme un témoignage. Il s’est déroulé en Suède alors qu’un vicaire et deux compagnons voyageant en traineau ont récupéré une jeune fille sur le bord de la route. Pendant qu’ils font étape dans une auberge, la demoiselle demande un pichet de bière, mais n’y touche pas. Le vicaire se rend compte que la bière s’est transformée en malt. Le second pichet se transforme en glands. Quant au troisième, il se change en sang lorsqu’elle le prend. Elle annonce alors de bonnes récoltes pour l’année, des fruits dans les arbres, mais aussi des guerres et des épidémies. Le tout avant (bien entendu) de disparaitre.

Resurrection Mary

La première histoire contemporaine daterait de 1930 et se serait déroulée à Chicago. Plusieurs conducteurs ont témoigné avoir pris en stop une jeune femme blonde aux yeux bleus sur la route entre la salle de bal Willowbrook et le cimetière Resurrection. Portant une robe blanche, elle demandait invariablement à être déposée à proximité du cimetière. Une fois descendue, elle disparaissait. 

La rumeur raconte qu’il s’agissait d’une jeune femme tuée dans un accident de voiture sur cette route et qui avait été enterré dans sa robe de bal…

Le Chicago Tribune souligne qu’au moins trois douzaines de rapports racontent à peu près la même chose de 1930… à nos jours. Il semble cependant que son apparition soit beaucoup moins importante depuis les années 1980.

Des policiers blasés

La police de Luc-sur-Mer en France est régulièrement sollicitée pour une déposition toujours identique... Une auto-stoppeuse ferait en effet de nombreuses apparitions sur la route menant de Caen à Luc-sur-Mer. Juste avant le virage menant à l’entrée de la ville, elle hurlerait: « Faites attention! Ce virage est très dangereux! », avant de disparaitre. Il s’agirait du fantôme d’une jeune femme morte dans un accident à cet endroit précis dans les années 1970. Il y a de quoi faire une crise cardiaque ou une méchante embardée!

À 2000 mètres d’altitude

Toujours en France, une autre dame blanche sévit dans les Hautes Alpes, près du col du Lautaret. Les jours de neige ou de tempête, les conducteurs voient une femme habillé d’une robe blanche et enroulée dans un châle, appuyée contre un mur de glace. Lorsqu’elle monte, elle ne dit pas un mot et son visage est caché par son châle. Une fois le col franchi, elle disparait.

Cette histoire sort de l’ordinaire des dames blanches puisqu’elle se déroule à plus de 2000 mètres d’altitude plutôt que dans un environnement urbain.

Le phénomène de la dame blanche de Montmorency

Shutterstock

La dame de Montmorency

Le Québec n’est pas en reste. Nous avons nous aussi notre dame blanche. Elle hante les chûtes Montmorency depuis 1759 selon les rumeurs. Il s’agirait de Mathilde, une jeune fiancée en deuil de son Louis, tué lors de la bataille de Montmorency. En apprenant sa mort, elle se serait jetée du haut des chûtes dans sa robe de mariée… 

Les habitants de l’Île d’Orléans racontent que les soirs d’automne, on peut voir clairement la silhouette d’une jeune femme en blanc qui ère au pied de Grand Sault. 

On dit que parfois le vent apporte sa plainte jusqu’à Saint-Pierre ou Saint-Pétronille…

 

Les plus récents