Retour

Portrait inspirant : l’art au service des pompiers et de la communauté

Pompier qui combat un incendie

Quand on songe à une caserne de pompiers, disons que la première chose qui nous vient à l’esprit n’est pas l’art. Mais qu’à cela ne tienne! Si vous pensiez que la seule manière que les pompiers pouvaient être créatifs était de poser torse nu dans des calendriers pour une bonne cause, remballez vos préjugés.

C'est que, voyez-vous, des pompiers de Montréal ont eu la bonne idée de redonner un peu de oumph à leur lieu de travail en créant une fresque en hommage aux pompiers et au quartier; une initiative qui ne passe pas inaperçue chez les citoyens. C’est le cas de la Caserne 37, située dans le secteur de Villeray à Montréal, qui vient de frapper un coup de circuit avec sa nouvelle murale, qui remplace l'ancienne peinture défraîchie. 

Grâce à ce genre de projets d'embellissement des casernes, les employés du Service de sécurité incendie nous ont inspirés pour le portrait de la semaine.

Fresque de la Caserne 37

Association des pompiers de Montréal

Voilà une occasion en or pour les citoyens et les pompiers d'échanger à propos de l'historique de la caserne.

C'est en voyant cette fresque fraîchement peinte qui orne les murs du garage que certains habitants du secteur apprendront peut-être que Jackie Robinson – figure mythique du baseball et premier noir à avoir joint la ligue majeure – a demeuré dans ce quartier il y a de cela plusieurs décennies. 

En plus du légendaire joueur des Royaux de Montréal, l'oeuvre évoque également plusieurs aspects de la réalité des pompiers depuis la construction de cette caserne centenaire. On note entre autres plusieurs clins d’œil à des éléments locaux, dont la lumineuse et emblématique affiche rétro du bar Miss Villeray.

La caserne a retenu les talents de Remx Art, qui se spécialise dans la conception et la réalisation de visuels.

Sur les réseaux sociaux, les pompiers ont d'abord sollicité l’aide des citoyens, afin de réunir des photographies et artéfacts historiques pour s’en inspirer dans la conception du design.

Le résultat final ne manque pas de faire tourner les têtes des passants au coin des rues Saint-Hubert et Jarry.

À un point tel que certains conducteurs manquent leur lumière parce qu'ils regardent la murale à travers les vitres de la caserne... 

L'art dans les casernes, pourquoi c'est une bonne idée?

Dans tous les milieux, le lieu de travail a un impact sur le bonheur des employés. L'esthétique d'un lieu a des avantages qui sont loin d'être superficiels. 

Depuis le début de la création de la fresque, le moral des pompiers de la caserne est à la bonne humeur. 

En plus d'aider à un meilleur taux de rétention du personnel, il se crée un sentiment de fierté et une occasion d’échanger avec les citoyens qui valorisent les pompiers. 

Fresque des pompiers de la caserne 37

 Association des pompiers de Montréal

Cette idée simple comme bonjour risque de faire des petits à travers les casernes du Québec. Voilà un projet créatif qui met en images les émotions auxquelles font face les pompiers au quotidien tout au long de leur carrière. 

Car, malgré qu’ils jouissent d’un grand capital de sympathie auprès de la population, on oublie parfois que ces travailleurs font face à des situations uniques. Chaque fois qu'ils se présentent au boulot, ils risquent d'être confrontés à des scènes touchantes tout comme à des drames indicibles.

Un peu de beauté artistique dans leur quartier général ne peut qu’aider à garder le moral, et à cristalliser un lien entre les pompiers d’hier et de demain.  

 

Camion de pompiers de la caserne 37

Association des pompiers de Montréal

Embellir les casernes pour insuffler un vent de fierté 

Depuis quelques années, de multiples casernes ont eu l’idée de refaire une beauté à leur lieu de travail. Certains murs défraîchis ont fait place aux graffitis urbains et colorés, ce qui a semé une contagieuse volonté de créer des œuvres d’art au sein de ce lieu de travail. Après tout, les pompiers y passeront une grande partie de leur vie.

C'est le cas du pompier Alexandre Vadeboncoeur, qui aime embellir les endroits où il travaille, tout en mettant en valeur l’histoire d’un quartier et l’implication communautaire. C'est pourquoi il s'est impliqué dans ce projet. 

L'homme, qui a jadis participé à embellir la Caserne 46 du quartier Notre-Dame-de-Grâce, a pu constater les retombées positives sur le moral des employés et des quidams. Une fois arrivé à la Caserne 37, il a décidé de soumettre l'idée à ses nouveaux collègues afin de propager les flammes de la créativité d'une caserne à l'autre.

Ce pompier loquace a beau être humble quand on lui demande de parler de sa démarche, on sent la passion qui l'anime.

Il nous rappelle d'abord que d’autres œuvres ont été faites par le passé, mais il admet avoir voulu pousser le concept un peu plus loin cette fois-ci, en optant pour la technique plus fine du airbrush.

Durant la production de l’œuvre, les passants qui voyaient la fresque prendre forme félicitaient spontanément les pompiers pour cette nouvelle touche artistique le long de la promenade Jarry. Maintenant que l’œuvre a été officiellement dévoilée lors d’un vernissage le 19 septembre dernier, un réel sentiment de fierté s’en ressent, tant chez les employés du service d’incendie que dans la population.

La créativité au service de bonnes causes 

Enjoliver l’univers des pompiers n’est pas l'unique passion d'Alexandre Vadeboncoeur. Homme d’affaires à temps perdu, il a lancé avec son collègue Mathieu Larouche-Fortin la compagnie Firebag MTL qui fabrique des sacs faits à partir d’uniformes de pompiers recyclés.

Une partie des profits de ces sacs écoresponsables est versée à La fondation des pompiers du Québec pour les grands brûlés. Une autre manière originale de rendre hommage à ce métier, en plus d'être dans l'esprit du zéro déchet

Un investissement humainement payant

Mais revenons à la murale. Qui a payé pour ça, vous demandez-vous?

Pas besoin de brûler votre chemise en pensant à vos taxes : ce projet a été financé en très grande partie à même la poche des pompiers et pompières de la Caserne 37, en plus d’une contribution de l’arrondissement ainsi que de l’Association des pompiers de Montréal pour soutenir le projet. 

Saviez-vous que les pompiers déboursent eux-mêmes une somme d’argent pour couvrir des dépenses communes, comme l'accès à Internet et au câble à la caserne? C’est via ce fonds, prélevé directement de leur salaire, que les employés du poste 37 ont financé le projet. Mais avant de le faire, le projet a passé le test du processus démocratique au sein de l’équipe.

Le verdict? Go

Comme quoi les pompiers peuvent contribuer à la vie sociale de toutes sortes de façons, même à travers l'art.

Alors, pensez-vous que ce genre d’initiatives qui vient du cœur pourrait bénéficier aux pompiers de votre communauté?

Comme cette histoire le démontre, il suffit parfois d’une bonne idée et de beaucoup de volonté pour rendre possibles des gestes concrets, qui feront une différence dans l’existence d’une collectivité.

Les plus récents