Les regrets d'un djihadiste malien

À l'ouverture de son procès devant la Cour pénale internationale (CPI), le djihadiste Ahmad Al Faqi Al Mahdi a plaidé coupable à des accusations relatives à la destruction de mausolées classés au Patrimoine mondiale de l'humanité à Tombouctou. Il appelé les musulmans à ne pas imiter ses gestes, rapporte Nathalie Cloutier.

  • Durée 01:57 Disponible jusqu'au 02 septembre 2016