Une insuffisance de soins palliatifs dénoncée

Une cinquantaine de québécois auraient reçu l'aide médicale à mourir depuis l'entrée en vigueur de la loi en décembre. Le ministre de la santé Gaétan Barrette estime que ce rythme est normal. Mais des médecins estiment que l'on n'investit pas suffisamment dans les soins palliatifs. arrette estime que ce rythme est normal.Mais des médecins estiment que l'on n'investit pas suffisamment dans les soins palliatifs. Certains pensent même que certains patients formulent des demandes d'aide médicale à mourir faute de soIns palliatifs de qualité. Et ils demandent à Québec d'agir rapidement.

  • Durée 02:49 Disponible jusqu'au 14 mai 2016