Retour

Portrait inspirant : tendre vers le zéro déchet avec Mélissa de La Fontaine

Protrait inspirant: tendre vers le zéro déchet avec Mélissa de La Fontaine

On veut tous améliorer notre monde. Pourtant, certains disent que ce ne sont pas nos petits gestes qui feront une différence. On n’est qu’une goutte dans l’océan!

Mélissa de La Fontaine

Malgré tout, je tente de faire une légère différence et je suis pleine d’admiration pour ceux qui, en plus de faire leur part, font rayonner de diverses façons leur changement de vie.

Mélissa de La Fontaine fait partie de ces gens! Elle a adopté un mode de vie zéro déchet en 2013, après avoir découvert celui de Bea Johnson, l’une des pionnières dans ce domaine. À travers les années, elle a développé une expertise qu’elle partage sur diverses plateformes, soit dans des émissions de télévision, à la radio ou sur le web.

En 2017, elle a fondé l’entreprise Le Mini-Vert où elle propose ses services comme conférencière et consultante. En plus de s’impliquer dans de nombreux projets, elle se promène donc à travers le Québec pour susciter une réflexion et venir en aide à ceux qui souhaitent effectuer une transition vers un mode de vie zéro déchet.

Faire une différence

Dans une vidéo liée à la décroissance, elle mentionne qu’elle a parfois envie de crier lorsqu’elle voit les gens surconsommer. Toutefois, elle sait bien que ce n’est pas très efficace comme intervention. Elle préfère être dans l’action et démontrer qu’on n’a pas besoin de se fixer comme objectif un pot Masson de déchets par année. On doit plutôt consommer de manière plus responsable. En effet, il n’est pas nécessaire de changer toutes nos habitudes du jour au lendemain. Produire moins de déchets commence souvent par une simple prise de conscience.

Lorsqu’elle aura des enfants, Mélissa de La Fontaine pourra à tout le moins leur dire qu’elle a essayé de changer les choses. L’inverse serait difficile à avouer… Pourrait-on dire aux futures générations qu’on n’a rien fait, car on ne croyait pas pouvoir changer quoi que ce soit? Il me semble que ça serait un peu gênant!

Assurément, on doit prendre conscience de notre consommation et des déchets que l’on produit. On doit tenter de changer ou au moins essayer d’influencer l’avenir de notre planète par nos petits gestes du quotidien.

Mélissa de La Fontaine le dit haut et fort. Suivez-la sur Facebook!


Vous aimerez aussi