Retour

Pourquoi les couples mariés se ressemblent-ils?

Couple se mariant

Vous connaissez l'expression «qui se ressemble, s’assemble», mais vous ne saviez peut-être pas à quel point elle peut s’avérer juste en matière de mariage ou concubinage!

Ressemblances sociologiques mais aussi physiques!

Nous aurions tendance à choisir des partenaires de vie qui nous ressemblent sur le plan sociologique: issu du même milieu social et avec qui l'on partage les mêmes croyances, les mêmes convictions morales ou politiques; jusqu'ici, rien de bien étonnant. Mais nous aurions aussi tendance à choisir des partenaires proches de nous... génétiquement!


2 minutes pour comprendre l'effet de l'amour sur le corps


Une étude américaine parue en 2014 démontrait que 2 individus au sein d’un couple seraient plus proches génétiquement qu'avec d’autres individus issus de la population générale. Il s'agirait d'un phénomène appelé l'homogamie, observé chez de nombreuses espèces animales, qui expliquerait cette prédisposition à aller vers des partenaires qui nous ressemblent sur le plan morphologique et/ou génotypique.

Il faut savoir que l’homogamie, ou isogamie, peut également désigner le fait de rechercher un conjoint dans le groupe social auquel on appartient, ou d'un niveau social équivalent au sien. On peut ainsi parler d'homogamie de religion, de culture, d'opinion politique, d'âge, etc.


En savoir plus sur l'amour


D’autres études suggèrent que le fait d'être attiré vers des partenaires proches de nous génétiquement pourrait être lié à «l'incertitude de paternité». Selon cette hypothèse, les hommes hétérosexuels auraient inconsciemment tendance à préférer les visages de femmes avec lesquels ils partagent certains traits, afin de pouvoir reconnaître leurs propres caractères dans leur descendance.

Avec le temps, les partenaires finiraient aussi par se ressembler; ou du moins à s'influencer mutuellement, et ce, non seulement en matière de goûts vestimentaires ou culinaires, mais aussi sur le plan de la santé

Bien sûr, ces recherches ont leurs limites, et rappelons que le coeur a ses raisons que la raison (et la science) ignore encore!

Commentaires