Retour

Sortez de votre zone de confort!

Sortez de votre zone de confort!

Votre zone de confort, tentez-vous d’y sortir chaque jour, un peu, beaucoup ou pas du tout? Mais pourquoi exactement essayer d’en sortir alors que vous y êtes si bien? Il semble que les avantages soient non négligeables! D’ailleurs, votre développement personnel en dépend!

Une zone de confort, c’est quoi exactement?

Une zone de confort dépasse le concept du bien-être matériel. Il s’agit d’une zone où l’on se sent à l’aise et en sécurité. On ne prend pas de risque, on se tourne vers des valeurs sures, tant du côté de notre emploi, de nos choix au restaurant que pour les lieux de nos vacances. Évidemment, cette zone n’est pas la même pour tous. Pour certains, elle est toute petite, pour d’autres, elle est plutôt grande.

Lorsqu’on est dans notre zone de confort, on réduit nécessairement le risque d’insuccès. On contrôle la situation, on évite les surprises. On se trouve dans un environnement sécuritaire. Contrôlée. Ce qui n’est pas négatif en soi, mais cela limite le développement personnel et professionnel. Car, dans cette zone, on ne connait pas l’échec… mais on ne connait pas de succès non plus!

Pourquoi sortir de sa zone de confort?

Pour pouvoir agrandir son terrain de jeu

Chaque jour, on devrait tenter de sortir de cette fameuse zone. Même si on s’y sent bien, il faut mettre le pied à l’extérieur pour apprendre et vivre de nouvelles expériences. Toutefois, sortir de sa zone de confort n’a pas la même signification pour tous. Vous devez vous questionner à savoir où se trouvent vos propres barrières et comment vous pouvez faire pour les dépasser.

On a parfois l’impression que sortir de sa zone de confort représente un danger. Pourtant, le danger se trouve souvent bien plus loin que la ligne que l’on s’impose. Évidemment, il ne faut pas non plus prendre de risques inutiles, mais pensez-y de façon objective. Où se trouve le véritable danger? Pas celui où vous pouvez vivre un échec, un malaise, une humiliation ou encore perdre de l’argent. Pas celui où vous aurez quelques craintes, questionnements et remises en question. Le danger, le vrai, celui où votre vie serait en péril.

Maintenant, pensez à votre zone de confort et à celle du danger. Entre les deux existe un espace immense. C’est ici qu’il faut oser aller.

L’idée n’est donc pas de tourner le dos à son quotidien. Car dans notre zone de confort, on retrouve notre famille, nos amis, notre foyer, ce qui constitue notre ancrage, notre fondation. Il faut pouvoir s’y réfugier dans nos moments de craintes ou de doutes. En fait, cette espace devrait servir de propulsion pour aller de l’avant et ainsi agrandir chaque jour sa zone de confort.

Pour développer votre plein potentiel

Lorsqu’on vit l’imprévisible, on réagit de manière imprévisible également. Et l’on réalise qu’on a une force insoupçonnée. En se plaçant dans ces situations, on développe notre réel potentiel. On ne se limite pas à ce que l’on se croit capable. On agit tout simplement. On dépasse les barrières que l’on se met, qui sont souvent imposées par les autres.

Pour toute sorte de raisons, à travers la vie, on se fait coller des étiquettes. On nous dit qu’on est de telle ou telle façon, ce qui est sécuritaire ou non, et on l’intègre. Pourtant, on possède tous les mêmes capacités. Certaines personnes devront travailler davantage que d’autres pour atteindre un même objectif, mais on en a tous la possibilité. Lorsqu’on s’éloigne et qu’on laisse tomber les constructions sociales, on réalise que même si l’on est gêné, on peut parler devant un groupe, même si on n’a pas une grande force physique, on peut s’entrainer et accomplir des exploits. Bref, on prend conscience que tout est possible, même si pendant longtemps on a cru l’inverse.

Pour enfin connaitre la magie

Lorsqu’on franchit la ligne du confort, on évolue et on grandit. On se place dans des situations qu’on n’aurait jamais imaginées. C’est là que surgit la magie. Car dans cette zone où l’impossible se rapproche du possible, on vit l’imprévisible. Nos œillères tombent et l’on voit tout ce que la vie peut nous apporter. Les seules limites qui existent sont celles que l’on s’impose. Lorsqu’on les repousse, on se transforme et on fait des rencontres inopinées. On réalise alors que tout ça dépasse le réel… mais que c’est bien réel.

Comment faire pour sortir de sa zone de confort?

Au quotidien

Il existe toute sorte de façons de sortir de sa zone de confort et on devrait faire de petits gestes chaque jour pour s’y forcer. Ce qui ne signifie pas pour autant qu’il faut changer de vie, de conjoint, d’emploi. On peut être fidèle en amour, en amitié et au travail, mais se lancer des défis régulièrement pour ne pas s’empourprer dans le quotidien. On peut prendre un nouveau chemin, s’inscrire à un cours ou saluer les gens que l’on croise. Il suffit de faire ce qu’on ne fait pas habituellement.

En voyage

Les voyages permettent aussi d’agrandir sa zone de confort. Lorsqu’on se retrouve seul dans un autre pays loin de tous nos repères, on n’a pas le choix de laisser tomber notre carcan habituel, comme la timidité, la peur et l’on se surprend. Notre patience devient exponentielle. On réalise également qu’on peut affronter de nombreuses peurs et qu’on s’en sort tout simplement grandis. En voyage, le regard de l’autre perd de son importance. On ose, on agit, on parle une langue que l’on ne connait pas, car on n’a pas le choix… et petit à petit, on repousse les limites de sa zone de confort. Ce qui semblait risqué s’avère sécuritaire, une langue inconnue nous semble de plus en plus familière et l’on rencontre des gens toujours prêts à nous aider.

Le malaise qu’on ressentait lors de notre arrivée dans un autre pays s’estompe. Après quelque temps, on s’y sent même confortable! On constate à quel point la zone de confort s’avère élastique et on réalise qu’en fait, on est les seuls à la délimiter.

Et les enfants dans tout ça?

On est dans une époque où l’on surprotège nos enfants et peut-être même qu’on les sous-estime. Évidemment, les règles existent et doivent être respectées, mais il est bénéfique pour tous de réaliser qu’il y a une zone de confort, une autre de danger et qu’entre les deux, il y a un possible terrain de jeu. Les enfants vivent dans un cadre bien établi que ce soit à l’école ou lors de leurs activités structurées et ils peuvent rarement expérimenter cet entre-deux. Lorsqu’ils ont la chance de jouer librement dans la nature ou ailleurs, ils peuvent enfin repousser leurs limites. Il en est de même avec les voyages. Autant ils sont positifs pour les adultes, autant ils le sont pour les enfants. Ils apprennent que parfois on se retrouve dans des situations incontrôlables et qu’il faut simplement s’adapter, trouver des solutions et être patients. Ils prennent aussi conscience que parfois, on ne peut pas tout contrôler et que c’est aussi ça la vie!

Sortir de sa zone de confort entraine de nombreux bénéfices. Osez l’agrandir un peu chaque jour et vous découvrirez une autre facette de notre monde!